Pourquoi les compteurs de vitesse affichent parfois des limites délirantes ?

, publié le 22 septembre

Les compteurs de vitesse embarqués sont parfois très optimistes sur la vitesse maximale qu'une voiture peut atteindre. Est-ce pour en mettre plein la vue au client ?

Une Peugeot 308 limitée à 260 km/h ? Une Citroën C3 à 220 km/h ? Il est commun si ce n'est systématique de voir un compteur de vitesse afficher des limites délirantes, pour des modèles pourtant parfois très sages, sans aucune prétention sportive. Mais à quoi est-ce dû ? Les constructeurs surestiment-ils les capacités de leurs engins ? Est-ce une pratique commerciale trompeuse pour faire croire à des vitesses dignes de voitures de sport ? Pas du tout ! Il s'agit d'une pratique standardisée par les constructeurs automobiles pour répondre à un besoin de visibilité.

Une logique de visibilité...

En effet, les marques s'efforcent de positionner à des endroits stratégiques les vitesses les plus couramment utilisées, du moins les limites les plus usuelles : 50 - 90 - 130 km/h, entre autres. C'est ainsi que la plage de vitesse la plus fréquemment utilisée sur autoroute, entre 110 et 130 km/h est positionnée tout en haut du compteur, à la verticale. À l'inverse, celles les plus fréquemment utilisées en ville sont situées au quart du compteur, en diagonale.

...mais aussi une logique de coûts

S'ajoute aussi à cela une logique de coûts : un constructeur préfère développer un seul compteur pour différentes versions d'un même modèle et notamment les sportives, pour économiser sur ses coûts de production. Il est d'ailleurs fréquent de retrouver un même compteur sur plusieurs modèles différents.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.