Laver sa voiture sans eau, est-ce vraiment une solution ?

Laver sa voiture sans eau, est-ce vraiment une solution ?©Shutterstock , Media365

, publié le 15 juin

Dans le contexte actuel lié à la pénurie d'eau en France, laver sa voiture en station peut passer pour du gaspillage. Le « lavage sans eau » se généralise donc de plus en plus, mais n'est-ce pas une fausse bonne idée ?



Vous aimeriez garder une voiture rutilante et propre en permanence. Dans les faits, cet exercice est toujours difficile. La faute aux conditions météo, aux routes empruntées parfois pas des plus propres, ou à vos passagers peu précautionneux. Avec un emploi du temps chargé, et sans matériel adéquat, cela peut paraître souvent plus compliqué que prévu. Aussi êtes-vous parfois tentés d'aller régulièrement en centre de lavage, pour passer votre voiture au rouleau ou au Kärchervite fait bien fait ? D'après le ministère de l'Environnement, c'est une grave erreur ! Il estime en effet que 35 millions de m3 d'eau sont consommés chaque année par les Français pour le nettoyage de leur voiture. Cela représenterait même 1 109 litres par seconde ! Dès lors, quels sont les solutions pour nettoyer efficacement votre voiture, sans nuire à l'environnement ?

Le lavage sans eau comme solution ?

Ne pas la laver du tout, anticipons le commentaire, n'est déjà pas une solution esthétique, c'est encore moins une solution sûre : la crasse peut nuire à votre visibilité et au bon fonctionnement de certaines pièces et composants de votre voiture. Une nouvelle « technique » fait son bonhomme de chemin dans ce contexte de pénurie d'eau : le lavage sans eau. Il s'agit de nettoyer la carrosserie et les vitres de votre voiture à la main, avec quelques chiffons/lingettes et des produits nettoyants. Une très faible quantité d'eau peut suffire pour diluer ces derniers, et obtenir un résultat efficace. Mais cette technique ne déplacerait-elle pas le problème ?

Les produits chimiques utilisés pour la confection des détergents ou des lingettes nuisent aussi à l'environnement, sans parler de la surconsommation de plastique nécessaire pour les conditionner... Il n'y a donc pour l'heure pas vraiment de recette miracle, si ce n'est celle de maîtriser sa consommation d'eau, en en utilisant le moins possible. La seule parade ayant été trouvée pour l'heure est l'utilisation de produits nettoyants biologiques, sans emballage plastique et sans polluants. Une alternative qui cette fois-ci pose des problèmes...de prix !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.