Comment éviter le mal des transports ?

Comment éviter le mal des transports ?©Shutterstock , Media365
A lire aussi

, publié le 3 février

Il peut survenir en voiture, en avion, ou en bateau, et apporter son lot de nausées, de vertiges, et de sueurs froides : le mal des transports. Mais qu'est-ce exactement, et comment le prévenir ?



Le mal des transports, également connu sous le nom de cinétose, est un trouble qui survient lorsque le cerveau reçoit des signaux contradictoires provenant des yeux, des oreilles internes et d'autres parties du corps responsables de la perception du mouvement. Il se manifeste le plus fréquemment lors de déplacements en voiture, en bateau, en avion, et même simplement sur un manège !  Ce mal résulte d'une disharmonie sensorielle entre les informations visuelles et vestibulaires (oreille interne).

Comment se déclenche-t-il ?

Lorsque le véhicule ou le corps est en mouvement, les yeux perçoivent le déplacement, mais les oreilles internes, qui contrôlent l'équilibre, peuvent ne pas détecter le mouvement. Cette disparité crée une confusion sensorielle, déclenchant des symptômes tels que nausées, vertiges, sueurs froides voire des vomissements. Plusieurs facteurs peuvent contribuer au mal des transports, notamment une sensibilité individuelle, des conditions de voyage inconfortables, des trajets sinueux ou une visibilité limitée. Les enfants, les femmes enceintes et les personnes prédisposées aux migraines sont souvent plus susceptibles d'en souffrir.

Comment le prévenir ou le traiter ?

Pour prévenir le mal des transports, il est recommandé de se positionner de manière à minimiser la disparité sensorielle, par exemple en fixant le regard sur l'horizon, en restant assis à l'avant d'un véhicule ou en choisissant une place centrale dans un avion. Éviter de lire ou de regarder des écrans pendant le déplacement peut également aider à stabiliser les signaux visuels. De plus, rester bien hydraté et éviter les repas copieux avant le voyage peut réduire les risques. Il existe aussi des dispositifs tels que les lunettes sensorielles bracelets d'acupression, les patchs de scopolamine et certaines méthodes de relaxation, qui peuvent être utilisés pour atténuer les symptômes. En cas de mal des transports persistant et répété, il est conseillé de consulter un professionnel de santé qui peut vous recommander des médicaments adaptés...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.