Yamaha travaille sur un générateur de bruit pour ses VE

Chargement en cours
Yamaha travaille sur un générateur de bruit pour ses VE
Yamaha travaille sur un générateur de bruit pour ses VE
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 13 août

Avec l'arrivée des véhicules électriques, qu'il s'agisse de motos ou de voitures, on profite d'un silence de fonctionnement appréciable, que cela soit pour les usagers comme pour les riverains... Mais ce silence de fonctionnement n'est pas sans poser des problèmes de sécurité, notamment pour les piétons qui n'entendent plus arriver le danger.

D'ailleurs, pour éviter cela, la législation européenne oblige depuis le 1er juillet 2019 les véhicules électriques d'émettre un son d'au moins 56 décibels quand ils roulent à moins de 20 km/h pour être homologués.

Contraints de répondre à la législation, les constructeurs d'autos et de motos s'en amusent, en créant de véritables signatures sonores pour leurs véhicules. Si bien que l'on reconnaît tous l'arrivée de la Renault Zoé, avec son style « vaisseau spacial » ou encore le sifflement de la Harley-Davidson LiveWire.

Mais Yamaha souhaite aller au-delà de cette notion de sécurité afin d'offrir au pilote de deux roues et aux conducteurs de voitures, des émotions. Car, ce qui va manquer le plus aux pilotes et autres férus de mécanique, c'est bien le bruit évocateur de leur monture. Pour cela, Yamaha a développé une solution qui n'est autre qu'un dispositif sonore permettant de recréer un son atypique, plaisant et reconnaissable. Ainsi, le constructeur japonais a créé une division qui fait appel aux ingénieurs de Yamaha Motor Co et de Yamaha Corp - qui crée des instruments de musique notamment - afin de délivrer les bonnes notes.

Cette division composée d'ingénieurs travaille ainsi sur un générateur de bruit baptisé « αlive». Hideo Fujita (l'un des membres de l'équipe qui a conçu les signatures sonores chez Yamaha) précise que tout est possible : « On peut même récréer le son des pods de course de Star Wars ».

Mais s'il l'on peut choisir son propre bruit de moteur assez simplement, le faire fonctionner correctement est une autre paire de manches. Pour trouver la meilleure solution, les ingénieurs expérimentent et déterminent quels sons résonnent le mieux lorsque le pilote accélère, et comment les bruits peuvent être intensifiés par le cadre et les composants du véhicule.

Avec ce projet, Yamaha souhaite poursuivre ses efforts pour faire apprécier les véhicules électriques. En effet, la firme s'est récemment engagée pour devenir neutre en carbone en tant qu'entreprise d'ici 2050. Notons par ailleurs que Yamaha n'est pas le seul à travailler sur la sonorité de ses véhicules, puisque BMW a fait appel à Hans Zimmer, rien que ça, et Kymco réfléchit à une solution assez proche à celle de Yamaha avec sur ses modèles RevoNEX et Ionex.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.