VW I.D. R Pikes Peak: impression 3D

Chargement en cours
VW I.D. R Pikes Peak: impression 3D
VW I.D. R Pikes Peak: impression 3D
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 25 juillet

Lancés dans une course contre la montre de huit mois pour mener à bien le projet de l'I.D. R Pikes Peak, les ingénieurs de VW Motorsport ont eu largement recours à la technologie de l'impression 3D pour développer le nouveau recordman de l'ascension de Pikes Peak.

Plusieurs centaines de configurations de châssis ont ainsi été testées en soufflerie, avant d'obtenir le résultat que l'on connait.

« Quand nous étions en soufflerie avec une maquette à l'échelle 1 :2 de l'I.D.R Pikes Peak, nous avons gagné beaucoup de temps en utilisant l'impression 3D », a ainsi expliqué Benjamin Ahrenholz, responsable des simulations chez VW Motorsport. « Nous avons ainsi réalisé plus de 2 000 pièces différentes, parfois avec plusieurs imprimantes travaillant en même temps. Dans le cas d'une fabrication conventionnelle, nous aurions dû attendre plusieurs jours ou semaines pour disposer de ces pièces ».

Des pièces de dimensions réduites telles que les ailes avant ajourées de l'I.D. R Pikes Peak, ou des capteurs et autres canaux alimentant les batteries et les freins en air froid, ont ainsi été réalisées en impression 3D (à l'échelle 1 :2). En revanche d'autres pièces de la maquette telles que son aileron arrière, ont nécessité l'utilisation de matériaux conventionnels.

Au final, seuls des petits éléments réalisés en impression 3D tels (supports pour câbles et interrupteurs) étaient présents sur le prototype qui a réalisé l'ascension triomphale le 24 juin dernier.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU