Volvo et la détection de vigilance

Chargement en cours
Volvo et la détection de vigilance
Volvo et la détection de vigilance
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 21 mars

Après avoir décidé de limiter la vitesse maximale de ses modèles à 180 km/h à partir de 2021, Volvo Cars va s'attaquer au problème de l'alcool au volant en équipant ses modèles de caméras de détection de vigilance et de capteurs embarqués, permettant d'analyser le comportement du conducteur.

Volvo Cars s'appuie sur un rapport de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), qui montre qu'aux États-Unis en 2017, 30 % des décès causés par des accidents de la route étaient liés à la conduite sous l'emprise de l'alcool.

Les caméras et les capteurs de détection de vigilance imaginés par Volvo Cars, pourraient envoyer des signaux à la voiture et lui permettre d'agir, dans l'éventualité où le conducteur du véhicule serait visiblement distrait ou en état d'ébriété : des comportements détectés suite à une absence totale d'intervention sur le volant pendant des périodes prolongées, le conducteur fermant les yeux ou détournant son regard de la route pendant trop longtemps, des changements de voies intempestifs ou des temps de réaction trop longs.

L'intervention du véhicule pourrait alors consister à limiter automatiquement la vitesse de la voiture, à alerter le service d'assistance Volvo on Call ou encore à faire ralentir et stationner la voiture en toute sécurité.

Cette innovation est attendue sur les modèles Volvo début 2020, son apparition coïncidant avec l'arrivée de la nouvelle plateforme évolutive SPA2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.