Volkswagen veut devenir le leader mondial de l'électro-mobilité

Chargement en cours
Volkswagen veut devenir le leader mondial de l'électro-mobilité
Volkswagen veut devenir le leader mondial de l'électro-mobilité
1/7
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 31 mars

Grâce à ses bons chiffres et avec l'arrivée de sa nouvelle plateforme MEB, Volkswagen dispose de tous les atouts pour devenir incontournable sur le marché de l'électrique.

Lors de sa journée « Power Day », une manifestation à l'image du « Battery Day » organisé par Tesla, le Groupe Volkswagen a présenté sa feuille de route technologique pour les batteries et les systèmes de charge destinée à ses futures voitures électriques. Et il fallait bien s'y atteler face aux ventes de véhicules électriques qui ont fortement augmenté pour groupe, notamment grâce à l'ID.3. Ainsi, Volkswagen a vu ses ventes de véhicules électriques plus que triplé en 2020... Partant sur ces chiffres en forte progression, le groupe ambitionne même de devenir le leader mondial de l'électro-mobilité d'ici à 2025. Pour y parvenir, Volkswagen prévoit d'investir près de 45 milliards d'euros dans l'électrification et l'hybridation de ses modèles au cours des cinq prochaines années.

Ce budget servira notamment au développement des plateformes qui sont au cœur de la stratégie du constructeur. À ce titre, le Président du Directoire du Groupe Volkswagen, Hubert Diess a déclaré : « Notre feuille de route sur les plateformes nous permettra d'exploiter encore plus le potentiel de l'alliance du Groupe. En unissant les forces de nos excellentes marques, nous pourrons accélérer le développement de nos futures technologies et maximiser le nombre de personnes qui en bénéficient ».

Une plateforme pour le groupe

Et tout cela passera en grande partie par la plateforme existante MEB. Cette plate-forme électrique reprend le principe modulaire qui a longtemps été utilisé chez VW. La plateforme modulaire électrique (MEB) représente la structure de base de toutes les futures voitures électriques de Wolfsburg et du reste du groupe. Ainsi, l'ID.3 et ID4 se basent sur cette plateforme, tandis qu'elle est adoptée par Seat pour la Born et par Skoda pour l'Enyak iV... Selon Frank Welsch, responsable du développement chez VW, environ la moitié des modèles prévus ne seront pas siglés VW... Skoda, par exemple, prévoit cinq voitures électriques et hybrides rechargeables d'ici 2025.

Dans sa configuration standard, seul l'essieu arrière est équipé d'un moteur électrique, l'essieu avant peut également être motorisé en option. Avec un plancher mobile qui peut être équipé de n'importe quelle structure, VW crée un énorme degré de liberté lors de la conception de nouveaux modèles. Par exemple, dans le VW ID.3, l'autonomie peut aller jusqu'à 550 kilomètres selon la norme WLTP. Pour parvenir à cela, la batterie est composée de 24 cellules au lithium-ion. Le nombre de modules utilisés varie en fonction du véhicule, offrant ainsi la modularité souhaitée et l'autonomie nécessaire...

Des batteries moins chères

Pour soutenir cette plateforme et séduire une population de plus en plus large, Volkswagen a annoncé que les coûts des batteries devraient être divisés par deux. Afin de réduire le prix des batteries, l'entreprise souhaite développer une « cellule standard ». En faisant cela, la marque veut disposer d'une seule et même référence de cellule, ce qui permettrait d'utiliser la même batterie quelle que soit voiture. Avec à la clé, une belle économie d'échelle qui sera directement répercutée sur le prix final... Les premières batteries VW doivent être produites dans deux ans et installées dans 80% des voitures électriques d'ici 2030. Outre le coût, cela rendrait la production des voitures plus respectueuse de l'environnement. D'ici la fin de la décennie, 60% des véhicules neufs devraient être alimentés par ces batteries. Pour atteindre cet objectif, de nouveaux sites de production sont également nécessaires.

Concernant les spécificités techniques, ces batteries présenteraient un poids et une taille inchangés, mais leur capacité devrait augmenter considérablement. On parle également d'un temps de charge divisé par deux, soit 11 minutes, pour disposer d'une autonomie de 450 kilomètres...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.