Volkswagen T-Roc Cabriolet 2020

Chargement en cours
Volkswagen T-Roc Cabriolet 2020
Volkswagen T-Roc Cabriolet 2020
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 15 août

Rares sont les constructeurs à avoir osé le SUV cabriolet. Seuls Nissan, avec le Murano, et Land Rover, avec l'Evoque, s'y sont risqués ces dernières années. Vu le flop qu'ont fait ces deux modèles, il était logique d'imaginer que l'on n'y prendrait pas leurs rivaux. Et pourtant, l'un d'entre eux tente le pari. Volkswagen, pourtant habituellement très prudent lorsqu'il s'agit de se lancer dans une nouvelle niche, vient, en effet, de dévoiler la version découvrable du T-Roc.

A dire vrai, ce n'est pas une surprise, puisque, depuis la présentation du concept T-Cross Breeze, au salon de Genève de 2016, la marque allemande ne s'est pas cachée de vouloir produire ce prototype en série.

Chargé de séduire les nombreux clients de Golf et de New Beetle/Coccinelle Cabriolet, le T-Roc se dote naturellement d'un couvre-chef en toile entièrement électrique et qui peut être manipulé jusqu'à 30 km/h. L'aspect sécuritaire est, quant à lui, garanti par l'arceau qui s'extrait automatiquement depuis le dos des appuie-têtes arrière en cas de risque de retournement.

Au lancement, Volkswagen n'inscrit que deux motorisations à son tarif, les 1.0 TSI 115 ch et 1.5 TSI EVO 150 ch. Le Diesel semble, visiblement, ne pas avoir d'avenir commercial dans cette catégorie, du moins selon les services marketing wolfsbourgeois, pas plus que la transmission intégrale 4Motion, ce qui interdisait de facto à cette découvrable de profiter du 2.0 TSI 190 ch. Il est tout de même permis d'imaginer que cette gamme est appelée à s'étoffer si la demande se fait sentir. Pourquoi pas, d'ailleurs, avec l'imminente versi

Vos réactions doivent respecter nos CGU.