Voitures électriques, hausse des prix et des délais

Chargement en cours
Voitures électriques, hausse des prix et des délais
Voitures électriques, hausse des prix et des délais
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 24 mai

Sur fond de conflit en Ukraine, la tension est plus forte que jamais sur le marché des semi-conducteurs et de certains composants.

Ajoutez à cela les fermetures de certaines usines chinoises en raison de l'explosion de nouveaux cas de Covid et vous aurez une bonne partie des explications du casse-tête que doivent affronter les différents constructeurs automobiles et plus particulièrement encore ceux de véhicules électriques. Les annonces de hausse des prix se multiplient tandis que les délais ne cessent de s'allonger.

Tesla ne cesse d'annoncer des tarifs à la hausse... ou plutôt les consommateurs s'en aperçoivent en allant commander leur voiture sur le site du constructeur américain. Prenons le cas de la Model 3 de base : fin février, son prix hors option était de 43 800 € avant de subir plusieurs augmentations en mars le faisant passer à 49 990 €. Malheureusement cela ne s'arrête pas là puisque le tarif vient tout juste de franchir le cap des 50 000 € pour atteindre 50 990 € dans une augmentation qui touche les autres versions du best-seller de la marque. La version Grande Autonomie passe ainsi à 59 990 € et la Performance à 64 990 €. Dans le même temps, les délais s'allongent et une Model 3 de base ou Grande Autonomie commandée aujourd'hui ne sera pas livrée avant l'année prochaine. Les autres Tesla sont aussi touchées, notamment le Model Y qui n'est désormais plus concerné par le bonus écologique de 2000 €, car son prix dépasse désormais largement la barre fatidique des 60 000 € en s'établissant à 62 990 € contre 59 990 € à son lancement.

La marque américaine n'est pas la seule touchée bien entendu. Chez nos constructeurs français, la sympathique Citroën Ami qui avait été lancée au prix de 6990 € est aujourd'hui proposée au tarif de 7390 € (7790 € pour la version Pop et 8290 € pour la Vibe). Chez Renault, la Zoé Equilibre passe de 32 100 à 32 800 €, la Zoé Évolution de 33 600 à 34 300 € et la Zoé Techno de 35 300 à 36 000 €. La Twingo électrique voit quant à elle son tarif augmenter de 500 € (23 650 € contre 23 150 €). La Dacia Spring suit hélas le même mouvement. Sa version de base sans options passe de 18 690 à 19 290 € tandis que le modèle Confort Plus augmente de 600 € pour se fixer désormais à 20 790 €.

Kia est également victime de la hausse de ses coûts de production. Son SUV électrique EV6 récemment couronné voiture de l'année 2022 voit ses tarifs revus à la hausse : + 700 € sur la facture soit désormais 48 690 € pour la version la plus abordable et 67 990 € pour la surpuissante GT de 585 ch.

Se pose la question de l'impact de cette augmentation des prix conjugués à la disparition de certains équipements du fait de la pénurie de composants sur le marché des voitures électriques. Nous ne pensons pas que la tendance se retournera et que le thermique trouvera là un renouveau. Il faut dire que les modèles classiques sont aussi touchés par l'accroissement des délais de livraison et par la montée des prix. En revanche, si vous avez une voiture électrique à revendre d'occasion, c'est le moment, car vous êtes plus que jamais en position de force.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.