Voiture de l'année 2021 : encore une « française » qui l'emporte.

Chargement en cours
Voiture de l'année 2021 : encore une « française » qui l'emporte.
Voiture de l'année 2021 : encore une « française » qui l'emporte.
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 5 mars

Malgré la suppression de l'édition 2021 du salon de Genève, l'organisation de la Voiture de l'année a conservé ses habitudes et dévoilé le 1er lundi du mois de mars la lauréate 2021.

Après la Peugeot 208 l'an dernier, c'est une autre française qui l'a emporté cette année. Du moins, française par sa fabrication (elle est assemblée à Valenciennes, dans le Nord) car la Yaris est, évidemment, badgée Toyota. La petite nippone n'en est d'ailleurs pas à son premier trophée du genre, puisque la première génération avait déjà emporté ce titre en 2000.

Vingt et un an plus tard, c'est donc le 4ème opus qui se voit distingué par 59 journalistes automobiles européens. Initiatrice de l'hybridation dans sa catégorie, la Yaris était largement pressentie... mais pas par nous, puisque, en septembre dernier, nos cinq favorites étaient les Dacia Sandero, Ford Kuga, Opel Mokka, Seat Leon et Volkswagen ID.3. En réalité, la Yaris IV emporte un titre qui aurait dû être attribué à la précédente génération. Malheureusement, cette dernière, commercialisée en 2011, avait concouru pour le titre 2012 alors que sa version hybride n'avait pas encore été dévoilé. D'ailleurs, parmi les arguments mis en avant par la jury pour justifier cette victoire, le fait que la Yaris rende la technologie full hybrid accessible au plus grand nombre est largement mis en avant.

La Yaris a remporté cette victoire avec 266 points, face aux Citroën C4, Cupra Formentor, Fiat 500, Land Rover Defender, Skoda Octavia et Volkswagen ID.3, les six autres finalistes ayant été retenus sur la liste initiale de 38 modèles. La Fiat arrive seconde avec 240 points tandis que le podium est complété par le Cupra Formentor qui remporte 239 points.

Ce choix confirme la volonté du jury de se reconcentrer sur les voitures ‘'populaires'' (la Yaris débute à 17 750 €) après la victoire, en 2019, de la Jaguar i-Pace (à partir de 79 990 €) qui l'avait emporté d'une très courte tête devant l'Alpine A110 (à partir de 58 000 €).

C'est la troisième fois que Toyota remporte, après la Yaris I en 200 et la Prius en 2005, le titre automobile le plus convoité en Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.