Vinci Autoroutes dénonce la « jettomanie »

Chargement en cours
Vinci Autoroutes dénonce la « jettomanie »
Vinci Autoroutes dénonce la « jettomanie »
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 9 août

Pour la septième fois, le concessionnaire autoroutier publie, via sa fondation, une étude sur la gestion des déchets par les usagers du grand ruban bleu. Les conclusions sont loin d'être réjouissantes.

Le chiffre le plus navrant est celui du nombre d'automobilistes qui indiquent jeter leurs déchets par la fenêtre. Plus d'un quart d'entre eux (28%) sont atteints par ce que Vinci Autoroutes appelle la « jettomanie ». Une habitude déplorable condamnée par Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation Vinci Autoroutes : « Jeter un déchet sur l'autoroute ou dans la rue peut sembler anodin mais ce geste, répété par des milliers de personnes, engendre des nuisances et des risques importants : incendies, pollution, accidents de la route et mise en danger du personnel autoroutier intervenant pour le ramasser. Malheureusement, les Français ont tendance à minimiser l'impact de leurs gestes et se disent sceptiques quant à l'efficacité de l'appel au civisme. » Ces incivilités sont punies par la Loi, avec des amendes pouvant atteindre 1 500 € pour un simple déchet. Les sanctions peuvent être beaucoup plus lourdes si, par exemple, un mégot jeté entraine un incendie.

De manière générale, la conscience écologiste des Français semble s'évanouir lors des trajets autoroutiers. Alors que 91% de nos compatriotes trient leurs déchets au quotidien, ils ne sont que 72% à la faire sur les aires d'autoroute. Moins d'un sur deux (44%) déclare même le faire systématiquement. L'étude ne se penche pas sur les raisons de ces « oublis » mais il est fort probable que le fait que chaque poubelle de déchets ne soit pas systématiquement doublé de poubelles servant au tri en est l'une des raisons. Et que dire des cendriers, absents de la majeure partie des aires d'autoroutes (hors aires de service) ? La Fondation Vinci Autoroutes souligne tout de même, qu'au quotidien, 40% des Français admettent qu'il leur arrive de jeter des déchets sur la voie publique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.