Vinci Autoroutes, à fond dans l'électrique

Chargement en cours
Vinci Autoroutes, à fond dans l'électrique
Vinci Autoroutes, à fond dans l'électrique
1/3
© Motorlegend

, publié le 3 juin

Vinci Autoroutes, le gestionnaire de réseau autoroutier qui a en charge plus de 4 500 km de ruban gris, a dévoilé un plan qui a des objectifs très ambitieux surtout autour des questions environnementales.

Alors que les autoroutes représentent encore 20 % des émissions de CO2 liées au transport, le géant français gérant près de 50 % du réseau autoroutier national entend bien participer activement aux objectifs du pays - soit la neutralité carbone pour 2050 - avec une étape intermédiaire en 2030 qui vise une réduction de 40 % des émissions carbone par rapport à leur niveau de 1990. Voici donc les premières étapes du programme « Ambition Environnement 2030 », qui a pour but de réduire de 50 % l'empreinte carbone de l'entreprise d'ici 2030.

Une première étape importante pour Vinci Autoroutes s'achèvera en 2023, année à laquelle presque toutes les aires de services de son réseau (soit 180 aires) seront équipées de bornes de recharge. Au printemps 2021, on trouve des points de charge sur 60 aires (soit un tiers) avec des bornes majoritairement en 50 kW.

L'accès aux bornes de recharge sera simplifié avec une signalétique plus explicite et des moyens seront déployés pour éviter que les emplacements soient « squattés » par des véhicules thermiques.

Le confort des utilisateurs sera amélioré avec l'arrivée massive d'auvents pour les protéger de la pluie durant la recharge.

Pierre angulaire de la stratégie électrique de Vinci Autoroutes, l'application Ulis qui a déjà été téléchargée 1 million de fois, évolue sans cesse. Elle intègre depuis quelques mois une fonction de calcul d'itinéraire optimisé pour les véhicules électriques et la géolocalisation de 33 000 bornes de recharge sur tout le territoire national. Les 15 000 bornes connectées renverront des informations supplémentaires directement dans l'application notamment leur disponibilité. Des pictogrammes de couleurs permettent d'apprécier très simplement la puissance délivrée par la borne.

Mais les ambitions de Vinci Autoroutes et de l'application Ulys ne s'arrêtent pas là. En effet, d'ici la fin de l'année, l'app devrait étendre ses fonctions de paiement déjà actives pour les 450 parkings du groupe et les péages. En effet, il sera possible de payer la recharge de sa voiture électrique directement depuis Ulys. Pour cela, des discussions sont en cours avec les différents acteurs du secteur pour aboutir à une formule combinant un abonnement mensuel et des tarifs préférentiels de recharge.

L'usage de véhicules électriques va se développer logiquement en interne dans les prochaines années. Les équipes techniques de Vinci Autoroutes ont ainsi reçu ce printemps leur premier fourgon d'intervention électrique. Il s'agit d'un Renault Master ZE spécifiquement développé avec Renault et la start-up EP-Tender. Cette dernière a équipé le fourgon d'une remorque intégrant un générateur faisant office de point de recharge autonome mais aussi de batteries supplémentaires pour prolonger l'autonomie du fourgon. Une étape qui succède à l'arrivée de Renault Zoé comme véhicule de service en janvier 2019. Depuis cette date, 812 000 km ont été parcourus par les Zoé du groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.