Vente Bonhams au Grand Palais

Chargement en cours
Vente Bonhams au Grand Palais
Vente Bonhams au Grand Palais
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 16 janvier

Les modèles Bugatti, Citroën, Renault, Delage ou encore Talbot-Lago, seront à l'honneur de la vente organisée par la maison Bonhams au Grand Palais le 9 février prochain dans le cadre de Rétromobile.

La maison britannique va en effet honorer les productions françaises à l'occasion du traditionnel rendez-vous parisien de la Porte de Versailles, avec plusieurs véhicules produits notamment durant l'entre deux guerres.

Ainsi une Talbot-Lago T14 America Coupé, l'un des 12 modèles réalisés dans cette spécification et dont le compteur n'affiche que 9 000 km, devrait trouver acquéreur pour un prix situé entre 450 000 et 500 000 €, tandis qu'une Bugatti Type 27 Brescia Torpédo 1923 (380 000 à 540 000 €) et une Delage D8 Cabriolet de 1930 (350 000 à 450 000 €) devraient également faire tourner bien des têtes parmi les amateurs de ces modèles anciens.

D'autres s'intéresseront sans doute davantage à la plus récente Renault 4CV « Pie » de 1955, un modèle spécialement modifié pour les besoins de la Préfecture de Police de Paris (estimée entre 28 000 et 34 000 €), ou encore à un splendide exemplaire découvrable de 1964 de la Citroën DS 19, véhicule quant à lui estimé entre 170 000 et 210 000 €.

Enfin les amateurs de sport automobile ne seront pas en reste et devraient être nombreux à assister à la vente d'une Renault 5 Turbo Groupe B « Tour de Corse » de 1983 (produite à 20 exemplaires seulement), pour laquelle le nouveau propriétaire devrait débourser entre 200 000 et 300 000 €.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Vente Bonhams au Grand Palais
  • avatar
    Gabuzo06 -

    Et c'est à nous qu'on réclame des dons caritatifs ???