Une nouveauté en approche chez Koenigsegg

Chargement en cours
Une nouveauté en approche chez Koenigsegg
Une nouveauté en approche chez Koenigsegg
1/5
© Motorlegend

, publié le 3 janvier

Koenigsegg a-t-il révélé une première image de sa nouvelle Supercar ? C'est ce que laisse supposer le message posté par le constructeur suédois sur les réseaux sociaux, à l'occasion de la présentation de ses vœux de nouvelle année.

« Dear 2022, here's our New Year's resolution - More ultimate performance through clever engineering and optimal design. Here we go! » (« Cher 2022, voici notre résolution du Nouvel An - Plus de performances ultimes grâce à une ingénierie intelligente et un design optimal. C'est parti ! »). Le message diffusé ce 31 décembre par l'équipe de Koenigsegg, ne laisse planer aucun doute sur ses intentions pour l'année qui vient : proposer des véhicules toujours plus efficaces et innovants, dans la lignée de ses modèles Agera, Gemera, Regera et autre Jesko. Et ce message s'accompagne d'une illustration offrant peut-être, un aperçu de sa dernière création.

Difficile cependant d'être affirmatif. L'image proposée par le constructeur d'Angelholm, offre à voir le profil d'une Supercar dont les lignes rappellent celles de ses créations passées, et en particulier son modèle CCX commercialisé en 2006, et suivi un peu plus tard d'une évolution répondant au nom de CCXR.

La CCX animée par un bloc V8 4.7 litres biturbo délivrant 806 ch et 920 Nm, était capable d'accélérer de 0 à 100 km/h en 3.2 secondes, et de filer à 395 km/h en vitesse de pointe. « L'ancêtre » de l'Agera RS qui il y a quatre ans, signait le record du monde de vitesse pour un modèle homologué pour la route avec une vitesse moyenne de 447.91 km/h sur un aller/retour et une pointe enregistrée à 457.49 km/h. Un record que pourrait d'ailleurs battre dans un avenir plus ou moins lointain, la Jesko Absolut présentée par le constructeur en mars 2020 comme « la plus rapide des Koenigsegg produites à ce jour », un modèle affichant un coefficient de pénétration dans l'air de 0.278, animé par une cavalerie de plus de 1 600 ch et doté d'appuis pouvant atteindre 1 400 kg.

Quel que soit le projet de Koenigsegg et la nature de cette mystérieuse image, 2022 devrait encore être une bonne année pour Christian von Koenigsegg et son équipe.

Photo : Christian von Koenigsegg - Crédit : Koenigsegg/FB

Vos réactions doivent respecter nos CGU.