Une ligne de production 100 % électrique dans l'usine Renault de Cléon

Chargement en cours
Une ligne de production 100 % électrique dans l'usine Renault de Cléon
Une ligne de production 100 % électrique dans l'usine Renault de Cléon
1/4
© Motorlegend

, publié le 11 juillet

Renault Group fort du succès de sa Zoé entend plus que jamais se poser comme un acteur incontournable de la transformation du secteur automobile. Pour faire face à une croissance très forte de la demande en véhicule électrique, le groupe inaugure une nouvelle ligne de production entièrement consacrée à la fabrication de moteurs électriques.

L'usine Cléon occupe depuis sa naissance en 1958 une place à part dans l'histoire de Renault. L'usine a même donné son nom à un des moteurs phare de la marque française. Aujourd'hui ce site poursuit sa transformation pour faire face aux nouveaux besoins de l'industrie automobile, notamment en matière de véhicules électriques.

De lourds investissements

Renault Group a ainsi investi, depuis 2018, pas moins de 620 millions d'euros sur le site de Cléon pour industrialiser les moteurs 100 % électriques et hybrides du groupe. L'usine est ainsi devenue un pôle d'expertise dans la production d'organes électriques et mécaniques de très haute performance. Elle vise à terme une capacité de production annuelle de plus d'un million de moteurs électrifiés, soit 500 000 moteurs électriques et 510 000 moteurs hybrides. Des objectifs prévus pour 2024.

Jose Vicente de los Mozos, directeur industriel de Renault Group, déclare ainsi : « Site emblématique au cœur de l'écosystème industriel de Renault Group, l'usine de Cléon est le plus grand centre de production de moteurs électriques en France. Aujourd'hui, c'est une nouvelle étape dans sa conversion à l'électrique et une grande fierté pour les 3 228 collaborateurs de l'usine de produire ce nouveau moteur électrique qui équipe Renault Megane E-Tech. Cléon est le parfait exemple de la transformation industrielle du groupe vers le véhicule électrique et l'ensemble de sa chaine de valeur, en associant nos collaborateurs, nos partenaires sociaux et nos parties prenantes locales. Un autre futur moteur électrique, développé conjointement avec Valeo, sera lui aussi assemblé sur place et viendra renforcer l'engagement de Renault Group dans le site de Cléon et sa volonté d'ancrer ces activités électriques sur le territoire français”.

L'arrivée d'un nouveau moteur

La nouvelle ligne de production se consacre au nouveau moteur “ePT-160kW”, fruit de la collaboration des ingénieurs de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Cette motorisation sera notamment utilisée par la Megane E-Tech Electrique, fabriquée elle, dans l'usine de Douai au sein du pôle ElectriCity. L'ePT-160kW se veut particulièrement à la pointe de la technologie avec son architecture asynchrone à rotor bobiné pour des rendements supérieurs aux moteurs à aimants permanents. Ce concept permet de se passer de terres rares et d'obtenir un moteur plus compact et léger que celui de la Zoé tout en étant plus puissant et coupleux (300 Nm).

Un programme ambitieux

La nouvelle ligne de production prend place sur une surface d'environ 8 000 m2 organisée en quatre lignes d'assemblage et deux lignes de bobinage. Renault annonce une capacité de production annuelle de 120 000 moteurs, une capacité pouvant être doublée assez facilement grâce à la conception modulaire du site. En 2024, l'usine de Cléon produira le moteur ePT-100kW de la future Renault 5 électrique. En 2027, une nouvelle génération de moteur développé avec Valeo et Valeo Siemens eAutomotive pourra aussi sortir de ce site.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.