Une Alfa Romeo 6C 1750 SS ex-Mussolini en restauration

Chargement en cours
Une Alfa Romeo 6C 1750 SS ex-Mussolini en restauration
Une Alfa Romeo 6C 1750 SS ex-Mussolini en restauration
1/5
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 20 février

C'est un châssis Alfa Romeo 6C particulièrement rare que le spécialiste britannique Thornley Kelham s'apprête à restaurer : une 6C 1750 Super Sport de 1930 livrée neuve à son premier propriétaire, Benito Mussolini.

L'Alfa Romeo 6C 1750 SS fut l'un des modèles les plus populaires de son temps et lors de l'édition 1929 des Mille Miglia, pas moins de treize exemplaires prirent part à la course : huit d'entre eux rallièrent l'arrivée dont sept dans le Top 10. Cette 3ème édition de la classique italienne fut même remportée par le duo Campari/Ramponi tandis que la troisième place revenait au tandem Varzi/Colombo, deux équipages engagés sur des Alfa Romeo 6C 1750 SS carrossées par Zagato.

Le "Duce" qui fut sans doute impressionné par ces prestations, fit l'acquisition et prit possession de son Alfa Romeo 6C 1750 Super Sport le 13 janvier 1930, pour la somme de 60 000 lires. Ce châssis carrossé par Stabilimenti Farina a ensuite été régulièrement filmé ou photographié avec Mussolini aux commandes, et le Duce s'en sépara le 21 mars 1937 au profit de Renato Tigillo, qui fit réaliser différentes modifications afin de l'engager en compétition.

Cette Alfa Romeo 6C 1750 Super Sport appartenant aujourd'hui à un collectionneur installé aux États-Unis, a été inspectée par Thornley Kelham et elle se présente dans un état assez éloigné de son aspect d'origine. Mais si la carrosserie du véhicule a été presque intégralement modifiée, son châssis, son axe arrière et sa boîte de vitesses correspondent bien au modèle original, assemblé dans les ateliers d'Alfa Romeo en 1929.

Plusieurs centaines d'heures de travail attendent maintenant l'équipe de Thornley Kelham basée à Cotswold, au sud-ouest de l'Angleterre, pour mener à bien ce travail de restauration commandé par le propriétaire actuel du véhicule.

Crédit photo : Ashley Border

Vos réactions doivent respecter nos CGU.