Un prototype Veyron 16.4 Grand Sport restauré et certifié par Bugatti

Chargement en cours
Un prototype Veyron 16.4 Grand Sport restauré et certifié par Bugatti
Un prototype Veyron 16.4 Grand Sport restauré et certifié par Bugatti
1/11
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 21 juillet

Le programme de certification d'authenticité « La Maison Pur Sang » lancé en 2020 par le constructeur de Molsheim, a certifié un premier modèle : un prototype Veyron 16.4 Grand Sport de 2008.

Les automobiles produites par Bugatti à toutes les époques, que ce soit sous l'ère de son fondateur Ettore Bugatti et de son fils Jean, durant la période Romano Artioli avec l'EB110, ou durant ce XXIème siècle qui a vu arriver les Supercars Veyron et Chiron, sont toutes à classer dans la catégorie des véhicules d'exception. Et leur âge ne change rien à l'affaire, comme en attestent les résultats régulièrement enregistrés par les modèles Bugatti aux enchères. En 2020 par exemple, les cinq voitures les plus chères vendues aux enchères étaient des Bugatti.

La préservation de ces véhicules dans le meilleur état possible est donc d'une importance cruciale, et la certification délivrée via le programme « La Maison Pur Sang » vise à attester de cette excellente condition de préservation. Et tout est mis en œuvre à Molsheim pour garantir l'authenticité de chaque véhicule.

« Des recherches approfondies, de solides archives et les contacts que nous entretenons avec les clubs Bugatti, les historiens et les collectionneurs du monde entier nous permettent de retracer l'histoire et de déterminer l'authenticité de n'importe quel modèle Bugatti, quel que soit son âge », explique Luigi Galli, le responsable du programme « La Maison Pur Sang » à Molsheim.

Le premier véhicule certifié via le programme « La Maison Pur Sang » n'est pas un modèle anodin, puisqu'il s'agit du prototype de la Veyron 16.4 Grand Sport datant de 2008, un modèle revêtu d'une peinture métallisée argentée et doté d'un intérieur en cuir cognac, qui fut utilisé à l'époque comme voiture de démonstration (non immatriculé). Ce châssis baptisé « Grand Sport 2.1. », a ainsi parcouru le globe à la découverte de l'Amérique du Nord, de l'Europe et du Moyen-Orient, avant d'être vendu puis de finalement revenir à Molsheim en 2020.

Ce châssis a fait l'objet d'une restauration complète (peinture, garnitures intérieures, nouvelle console...) ayant nécessité quatre mois de travail, et les artisans de Bugatti ont si bien travaillé qu'il a immédiatement rencontré son nouveau propriétaire. Ce châssis appartenant à Bugatti, a en effet été vendu à un client une fois le travail de restauration achevé.

Photo : le prototype Veyron 16.4 Grand Sport exposée à Pebble Beach en 2008 – Crédit : Bugatti

Vos réactions doivent respecter nos CGU.