Un prototype GMA T.50 XP testé dans des situations extrêmes

Chargement en cours
Un prototype GMA T.50 XP testé dans des situations extrêmes
Un prototype GMA T.50 XP testé dans des situations extrêmes
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 25 mai

Comme tous les véhicules de production, la GMA T.50 développée par Gordon Murray Automotive, doit passer par des tests de calibration de ses airbags avant d'être homologuée pour un usage routier. Des tests qui l'ont placée dans des situations pour le moins inconfortables.

Gordon Murray Automotive poursuit le développement et les tests d'homologation de sa Supercar GMA T.50, en utilisant des châssis prototypes poussés à leurs limites. Dario Franchitti, le pilote de développement du constructeur britannique (quadruple champion d'Indycar et triple vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis), vous propose aujourd'hui de découvrir plusieurs de ces tests utilisés pour valider la calibration des airbags de la GMA T.50.

Le prototype GMA T.50 XP1 a été envoyé au centre d'essais de Papenburg pour y réaliser ces tests organisés dans différentes conditions. Le prototype a par exemple évolué sur des secteurs pavés (ou « pavés belges ») et procédé au franchissement de « gendarmes couchés » à différentes allures, a gravi un tas de gravier à 30 km/h ou encore effectué ce qu'il faut bien appeler un saut, à plus de 70 km/h...

Autant de tests qui laissent songeur, mais qui devraient rassurer les futurs propriétaires de cette Supercar facturée 2.3 millions de livres, dont les performances seront à n'en pas douter à la hauteur de sa qualité de fabrication et de ses systèmes de sécurité embarqués.

Pour mémoire, cette GMA T.50 que l'on a vu récemment en piste sur le Goodwood Motor Circuit (aux mains de Dario Franchitti, toujours lui), est animée par un bloc V12 3.9 litres Cosworth de 663 ch et 467 Nm, associé à une boîte de vitesses manuelle Xtrac à 6 rapports.

Crédit illustration : GMA/YT

Vos réactions doivent respecter nos CGU.