Un moteur plus vertueux de 200 kW conçu par Renault et Valeo

Chargement en cours
Un moteur plus vertueux de 200 kW conçu par Renault et Valeo
Un moteur plus vertueux de 200 kW conçu par Renault et Valeo
1/5
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 11 février

Renault et Valeo veulent construire un moteur de 200 kW sans avoir recours aux terres rares !

Pour certains, les voitures électriques ne sont pas si vertueuses que cela. En cause, l'utilisation de métaux et autres minerais rares, dont l'extraction met à mal les terres de certains pays... Outre l'aspect écologique, l'utilisation de ces minerais rares entraîne une hausse des coûts de production, ce qui empêche de baisser le prix des véhicules électriques afin de les rendre accessibles au plus grand nombre.

Si certains planchent sur l'élaboration de batteries plus vertueuses, d'autres veulent développer des moteurs à la fois plus performants, plus écologiques, plus efficients et plus accessibles. C'est notamment le souhait de Renault, Valeo et Valeo Siemens eAutomotive qui veulent développer conjointement le premier moteur électrique de 200 kW sans terres rares. Un terme qui regroupe 17 métaux stratégiques.

Même si Renault utilise des moteurs synchrones à excitation électrique (EESM), qui ne nécessitent pas de terres rares, le moteur EESM le plus puissant disponible à ce jour et utilisé par Renault ne développe que 160 kW (dans la Megane E-Tech E-Electric). De fait le nouveau moteur (et ses déclinaisons) apparaîtra d'ici 2027, ont indiqué les entreprises, sans toutefois offrir plus de détails. Pour son développement, Renault et Valeo ont annoncé avoir signé un protocole d'accord pour créer un partenariat.

Dans ce partenariat, Renault apportera son expertise et sa technologie de moteur EESM, fournira les composants et développera l'architecture globale du moteur. Renault va sous-traiter la conception et la production du stator - le composant statique d'un moteur électrique - à Valeo et Valeo Siemens eAutomotive, une joint-venture dont Valeo vient de prendre le contrôle total. Pour ce faire, Valeo fait appel à son expertise en matière d'assemblage de fils de cuivre, ce qui permet d'obtenir une densité particulièrement élevée des fils de cuivre dans le stator. C'est grâce à cela que la puissance pourra être plus élevée sans pour autant augmenter la consommation électrique.

Le groupe formé par Renault, Valeo et Valeo Siemens eAutomotive prévoit d'être le premier à produire en série un moteur électrique sans terres rares de 200 kW. La production du moteur sera basée à l'usine de Cléon du groupe Renault en Normandie.

« Nous sommes ravis de travailler avec Valeo, dont le savoir-faire est reconnu dans le monde entier. Ensemble, nous allons concevoir et développer une nouvelle génération de moteurs électriques de haute technologie, fabriqués dans notre usine de Cléon. Ce partenariat est une nouvelle preuve de notre capacité à être à la pointe de la révolution électrique de l'industrie automobile et à ancrer la nouvelle chaîne de valeur automobile en France », a déclaré Luca de Meo, directeur général du groupe Renault.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.