TVR se prépare un avenir électrique

Chargement en cours
TVR se prépare un avenir électrique
TVR se prépare un avenir électrique
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 23 novembre

Alors que le premier exemplaire client de la nouvelle Griffith dévoilée en septembre 2017, n'est toujours pas assemblé, le constructeur britannique TVR envisage déjà la suite via la signature d'un partenariat stratégique augurant d'un avenir électrique pour la marque.

Les Edgar, l'homme qui a repris en main la destinée de TVR dans les années 2010, a en effet confirmé la signature d'un partenariat avec la société Ensorcia Metals Corporation, spécialisée dans l'extraction et le traitement du lithium via des techniques respectueuses de l'environnement.

Le lithium est un composé important dans la fabrication des batteries développées aujourd'hui pour les véhicules électriques, et ce partenariat devrait permettre à TVR d'être correctement positionné en vue de la production d'un futur modèle électrique.

« Avoir accès à une technologie électrique avancée, ainsi qu'à la fourniture de lithium vert, est un élément extrêmement important pour faire de TVR une marque durable et respectueuse de l'environnement », a ainsi expliqué l'entrepreneur.

Le patron de TVR n'a cependant donné aucun détail concernant l'arrivée d'un hypothétique nouveau véhicule électrique, alors que la nouvelle TVR n'est elle-même pas encore lancée en production. Le coupé britannique dévoilé en septembre 2017 à Goodwood, sera animé par un bloc Ford V8 atmosphérique installé en position centrale avant, développant une puissance de 507 ch envoyée aux roues arrière du véhicule via une boîte de vitesses manuelle. Avec une répartition de son poids (1 250 kg) de 50 :50, la nouvelle Griffith devrait offrir des performances intéressantes à ses futurs propriétaires, qui devraient (pour les premiers) être livrés fin 2023.

Source : Auto Express

Vos réactions doivent respecter nos CGU.