Toyota lancera cinq nouveaux modèles électriques en Europe d'ici 2026

Toyota lancera cinq nouveaux modèles électriques en Europe d'ici 2026©Toyota, Media365
A lire aussi

, publié le 30 décembre

Très en avance sur l'hybride, Toyota l'est moins sur le 100% électrique, ne proposant à l'heure actuelle qu'un seul modèle en Europe. Le constructeur prévoit d'accélérer son offensive en Europe avec pas moins de cinq modèles prévus pour 2026, mais ne compte pas abandonner le thermique pour autant...



Toyota et l'électrique, ce n'est pas un long fleuve tranquille. Champion de l'hybride depuis la présentation de sa berline Prius en 1997, Toyota est devenu le leader de cette technologie. Il l'a depuis déclinée sur toute sa gamme en Europe, de la petite Yaris jusqu'au plus grand Highlander, en abandonnant progressivement ses motorisations purement diesel ou essence. Réfractaires au début, les autres constructeurs n'ont pas tardé à suivre cette grande tendance de l'hybride, et la plupart proposent désormais plusieurs modèles hybrides ou hybrides rechargeables au sein de leur gamme.

Oui à l'électrique, mais...

Et pour l'électrique ? Sur ce plan-là, Toyota n'a pas fait les mêmes choix, et semble quelque peu en retard par rapport à ses concurrents. Avec la volonté de l'UE de bannir le thermique de nos routes en 2035, tous ont dû se mettre à la page pour électrifier leurs gammes. Mais Toyota a plus tardé à proposer des modèles 100% électriques. Le SUV bZ4X, son tout premier modèle électrique, voit son arrivée semée d'embûches sur le Vieux Continent, sur fond de pénuries de pièces qui retardent les livraisons. La marque prévoit d'accélérer l'étoffement de sa gamme vers l'électrique, et a annoncé le lancement en Europe de cinq modèles d'ici 2026.

Il devrait s'agir surtout de SUV, des alternatives électriques à des modèles thermiques déjà présents, tels que le Yaris Cross, le CH-R, et l'Aygo X. Malgré ces nouveautés en approche, la question de l'électrique chez Toyota n'est pas réglée, et le constructeur rechigne à lancer des modèles uniquement électriques. Le président du groupe Akio Toyoda exprimait ainsi sa méfiance au tout électrique, arguant qu'il ne fallait pas se tromper d'ennemi : le carbone, et non le thermique. Pour arriver à la neutralité carbone, Toyota croit en l'électrique, mais pas seulement. Il faudrait selon lui continuer à réduire les émissions sur les technologies thermiques, grâce à l'hybride, l'hybride rechargeable, et également l'hydrogène. Les modèles prévus seront donc bel et bien commercialisés en Europe, mais Toyota n'en a pas encore fini avec les technologies thermiques...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.