RM Sotheby's : vente de la collection Elkhart

Chargement en cours
RM Sotheby's : vente de la collection Elkhart
RM Sotheby's : vente de la collection Elkhart
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 2 mars

Les 1er et 2 mai prochains, RM Sotheby's sera à pied d'œuvre à Elkhart, dans l'Indiana, pour la vente de la collection Elkhart regroupant pas moins de 230 automobiles de prestige et de collection.

Ce plateau auquel s'ajouteront 30 motocyclettes, des camions et remorques ainsi qu'une large sélection d'automobilias, réunit aussi bien des modèles de l'entre-deux guerres que des véhicules modernes, européens ou américains.

Parmi les véhicules anciens proposés sur cette vente on notera ainsi la présence d'une Bentley 3/4.5 litres Four-Seater de 1924 carrossée par Vanden Plas et estimée entre 300 000 et 400 000 $, ou encore celle d'une Rolls-Royce Phantom II de 1930 réalisée dans une singulière version Shooting Brake (120 000 à 160 000 $).

Des modèles plus récents seront également au programme de cette vente d'Elkhart, à l'image d'une Alfa Romeo TZ3 Stradale Zagato de 2010 (6ème des 9 exemplaires produits) conçue dans le cadre des célébrations des 100 ans du premier modèle de route badgé Alfa Romeo, et animée par un bloc ACR-X en aluminium développant 600 ch (estimation : 400 000 à 600 000 $), ou encore d'une Ferrari 488 Spider de 2017 revêtue d'une livrée « Bleu Tour de France » et affichant seulement 572 miles couverts (300 000 à 350 000 $).

Les amateurs de modèles « made in USA » devraient se laisser séduire par une Hudson Italia de 1955 carrossée par Touring (350 000 à 450 000 $) et par une Shelby GT350 H de 1966 (85 exemplaires produits) réalisée pour l'entreprise « Rent-a-car », et les fans de sports mécaniques ne seront pas non plus en reste.

Plusieurs modèles de compétitions seront en effet présentés à Elkhart dont une remarquable Ferrari 225 S Berlinetta de 1952 carrossée par Vignale (21 exemplaires existants), qui fut engagée avec succès en compétition et se classa notamment 2ème des 12 Heures de Sebring 1952, et 4ème du Grand Prix de Monaco cette même année.

Ce châssis dont la valeur est estimée entre 2.5 et 3.5 millions de dollars sera notamment présenté aux côtés d'un autre modèle hautement désirable, à savoir une Cooper-Jaguar Mark II de 1955 dont seuls trois exemplaires ont été assemblés par le constructeur britannique, et qui s'imposa à six reprises sur les circuits de Goodwood et de Silverstone durant les saisons 1956 et 1957. La valeur de ce châssis est aujourd'hui estimée entre 2 et 2.5 millions de dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.