Retour du rotatif Mazda

Chargement en cours
Retour du rotatif Mazda
Retour du rotatif Mazda
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 10 août

Seul constructeur à croire encore au moteur à pistons rotatif, Mazda travaille sans relâche sur sa nouvelle génération de Wankel depuis 2007.

Baptisé Renesis 16X, ce nouveau bloc reste un birotor, mais il possède une cylindrée en hausse par rapport au moteur de la RX-8 (disparue l'an dernier). Il s'agit d'un 1 600 cm³ muni d'une injection directe d'essence. Son arrivée semble toujours repoussée et, lors de sa sortie, il se devra d'être compatible avec les très strictes normes Euro6.

Pour cela, Mazda aurait encore redirigé ses études vers un nouveau dispositif d'allumage. Selon un dernier rapport, la firme d'Hiroshima compte implanter dans ce nouveau rotatif un allumage par laser. Un système qui permet théoriquement de favoriser une combustion plus précise et homogène du mélange pour un meilleur rendement, le rayon laser pouvant notamment se fractionner en plusieurs faisceaux. Une technologie que Ford étudie également de près depuis plusieurs années.

Ainsi, Mazda espère rendre son moteur à pistons rotatifs plus propre et frugal. Toutefois, le développement de ce système repousse encore la venue de ce nouveau bloc. On parle désormais de 2017...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.