Renault Arkana, une hybridation issue de la F1

Chargement en cours
Renault Arkana, une hybridation issue de la F1
Renault Arkana, une hybridation issue de la F1
1/3
© Motorlegend

, publié le 8 avril

Avec son Arkana, Renault s'engouffre dans une catégorie de véhicules que le constructeur français n'avait jusqu'à présent jamais abordée. Il s'agit des SUV à profil sportif que l'ont trouvait essentiellement chez les constructeurs premium allemands.

L'Arkana affiche donc des lignes affirmées posées sur la plateforme modulaire CMF-8 de l'Alliance qui est déjà utilisée sur dernières générations de Captur et de Clio. Pour le style, nous retrouvons une garde au sol généreuse, 200 mm, une ceinture de caisse haute et bien entendu une signature lumineuse travaillée. L'Arkana mesure 4 568 mm pour un empattement de 2 720 mm et une hauteur de 1 571 mm.

Bien entendu, elle se doit d'embarquer des motorisations hybrides et c'est bien entendu le cas. Dans un premier temps, l'Arkana est proposé avec l'E-TECH Hybrid 145. Cette motorisation se veut particulièrement innovante et d'ailleurs elle a fait l'objet de plus de 150 brevets. Elle met en œuvre certaines technologies de récupération et de régénération d'énergie développées pour la F1. L'E-TECH Hybrid 145 combine un moteur thermique essence 1,6 développant une puissance de 94 ch, un moteur électrique de 49 ch environ et enfin un démarreur haute tension HSG (High-Voltage Generator) de 15 kW (20 ch).

Tout ce petit monde est géré par une transmission de toute nouvelle génération. Il s'agit d'une boîte de vitesses multimode à crabots sans embrayage qui, selon Renault, apporterait des passages de vitesses quasi imperceptibles.

L'Arkana E-TECH Hybrid 145 embarque une batterie de 1,2 kWh (230V). Elle pourra être rechargée par le moteur thermique et être utilisée pour rouler à 100 % électrique à une vitesse maximale de 75 km/h. En mode hybride, ce véhicule devrait réduire sa consommation de près de 40 % en ville. Renault annonce une consommation mixte de 4,9 l/100 km et des émissions CO2 de 111 g/km en cycle WLTP.

L'Arkana débarquera ensuite avec deux autres motorisations TCe 140 et TCe 160 disposant eux d'une micro-hybridation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.