Quatre plateformes pour les futurs modèles Lotus

Chargement en cours
Quatre plateformes pour les futurs modèles Lotus
Quatre plateformes pour les futurs modèles Lotus
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 27 avril

Lotus a présenté son plan de route pour les prochaines années lors de l'évènement « Driving Tomorrow » retransmis en direct sur internet ce 27 avril, et annoncé notamment le développement de quatre plateformes distinctes pour la construction de ses futurs modèles.

Ce plan qui constitue une révision du programme « Vision80 » présenté par Lotus en 2018, peu après le 70ème anniversaire de la compagnie, devrait permettre à Lotus Cars et Lotus Engineering d'atteindre les objectifs que la marque s'est fixé à l'horizon 2028 (année de son 80ème anniversaire).

Pour concevoir ses futurs modèles, le constructeur britannique utilisera ainsi quatre plateformes différentes, la première (dénommée « Extrem ») ayant déjà été présentée à travers l'Evija, son Hypercar 100 % électrique dont la production devrait débuter en fin d'année à Hethel, dans le Norfolk.

La seconde plateforme dédiée au développement de voitures de sport, est baptisée en interne « Elemental ». C'est à partir de cette plateforme que sera assemblée la nouvelle lotus Emira qui viendra dès cet été remplacer au catalogue du constructeur, ses modèles Elise, Exige et Evora. Flexible, légère et dotée de la technologie exclusive d'aluminium extrudé Lotus, cette plate-forme de voiture de sport constituera un changement radical sur le plan technique pour le constructeur britannique.

La première architecture « globale » de Lotus est dénommée « Evolution ». C'est à partir de cette plateforme que sera produite une nouvelle gamme de véhicules « lifestyle », qui devrait permettre au constructeur de franchir un cap en termes de ventes pour atteindre des chiffres encore jamais atteints par celui-ci au cours de ses 73 ans d'histoire.

Enfin en janvier dernier Lotus et Alpine annonçaient la signature d'un partenariat portant sur le développement d'une nouvelle voiture, et c'est à Lotus Engineering qu'est revenu le soin de développer cette nouvelle plateforme connue en interne sous le nom de « E-Sports », à partir de laquelle seront donc conçus les futurs modèles de deux marques.

« L'architecture E-Sports sera flexible et modulaire, et générera une nouvelle voiture de sport passionnante pour la marque Lotus, avec un style contemporain, une conduite et une maniabilité de premier ordre, des performances explosives et ce caractère Lotus incomparable », a commenté Matt Windle, le directeur général de Lotus Cars. « J'ai mis nos équipes au défi de viser le même poids que nos dernières voitures de sport à moteur thermique ».

Performance, Technologie Intelligente et durabilité seront enfin les maîtres mots du constructeur britannique en cette année 2021, qui connaitra le 6 juillet prochain un tournant important avec la présentation de la nouvelle Emira, qui constituera sa dernière sportive équipée d'un moteur à combustion interne.

Photo : Lotus Evija

Vos réactions doivent respecter nos CGU.