Quand les mythes ont du plomb dans l'aile

Chargement en cours
Quand les mythes ont du plomb dans l'aile
Quand les mythes ont du plomb dans l'aile
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 17 mai

S'ils attirent généralement la sympathie du public, les descendants de modèles historiques ne sont pas toujours des succès commerciaux. Deux modèles dont les noms évoquent des souvenirs à tout un chacun en ont récemment fait les frais, la Mini et la Volkswagen Coccinelle.

Pour la petite anglaise, ce sont les nombreux dérivés apparus, et pour la plupart disparus, ces dernières années qui sont en cause. Le coupé, le roadster et le Paceman, un SUV 3 portes, resteront ainsi comme les premiers échecs de la marque depuis son entrée dans le giron de BMW. Dans une moindre mesure, la Clubman, ex-break Mini devenu berline compacte, demeure elle aussi assez confidentielle. La sanction des têtes pensantes de la marque est donc sans appel : aucune nouvelle variante ne viendra compléter la gamme actuelle d'ici à l'avènement du futur opus, prévu à l'horizon 2021. Ceux qui rêvaient d'une version de série des concepts Superleggera et Rocketman devront donc se montrer très patients.

Chez Volkswagen, c'est la carrière de la gamme Coccinelle dans son intégralité qui est menacée à moyen terme. L'actuelle génération, qui a pris la suite du modèle de 1998, gros succès commercial outre-Atlantique, n'a convaincu nulle part. Le coupé est le premier sur la sellette puisqu'il quittera certains marchés, dont l'Allemagne, dès cet été. Sa production devrait d'ailleurs cesser totalement d'ici à la fin de l'année. Le cabriolet, dernier représentant du genre au sein de la gamme Volkswagen, depuis l'éviction récente des Eos et Golf Cabriolet, devrait, pour sa part, perdurer jusqu'au crépuscule de la décennie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU