PSA - Opel : naissance d'un nouveau géant

Chargement en cours
PSA - Opel : naissance d'un nouveau géant
PSA - Opel : naissance d'un nouveau géant
1/5
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 9 août

Né en 1974 du rachat de Citroën par Peugeot, le groupe PSA, pour Peugeot Société Anonyme, a, pendant 40 ans, compris ces deux seules marques. Durant les trois dernières années, les choses se sont largement accélérées puisque, depuis le 1er août, le numéro 1 français, compte 5 marques automobiles. Après la création de DS Automobiles, à l'été 2014, ce sont donc Opel et Vauxhall, deux ex-filiales de General Motors, qui ont officiellement rejoint le groupe. Un rachat annoncé depuis le mois de mars dernier, en préambule du salon de Genève, et qui aura donc été finalisé plus rapidement que prévu.

Ce regroupement donne naissance au deuxième groupe européen, derrière l'intouchable géant Volkswagen. Fort d'environ 17% de part du marché sur le Vieux Continent, ce nouvel acteur d'envergure devrait terminer l'année 2017 avec environ 4,5 millions d'unités produites au niveau mondial.

Si l'arrivée d'Opel/Vauxhall dans le giron français ne devrait pas régler le principal défaut de PSA, sa trop grande dépendance au marché européen, elle devrait lui permettre de toucher une nouvelle clientèle, très attachée à l'image allemande, et d'accéder à l'expérience d'ingénieurs ayant travaillé sur des projets liés à l'automobile électrique. L'Ampera-e, modèle Opel utilisant cette technologie, continuera ainsi d'être commercialisée bien qu'elle soit produite aux Etats-Unis, dans une usine General Motors. En contrepartie, Opel poursuivra la production de certains modèles Buick, autre marque appartenant au groupe américain, jusqu'à la fin de leur cycle de vie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU