PSA et Renault font une virée à l'est

Chargement en cours
PSA et Renault font une virée à l'est
PSA et Renault font une virée à l'est
1/5
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 27 novembre

Depuis plusieurs décennies, on attend le retour des constructeurs français sur le marché nord-américain. Chez Renault, l'hypothèse a été balayée il y a quelques jours. Sans doute pour ne pas faire d'ombre à l'allié Nissan. Et si PSA a reposé les roues outre-Atlantique il y a quelques mois, ce n'est que par l'intermédiaire d'un service d'autopartage, baptisé Free2Move, disponible uniquement à l'aéroport de Los Angeles. Pourtant, l'un comme l'autre ne font pas mystère de leur volonté de développer leurs ventes au niveau mondial.

Si la Chine est un passage obligé pour un constructeur se réclamant de stature internationale, les groupes automobiles français ont décidé de viser, en complément, d'autres marchés orientaux. Ainsi, PSA vient d'annoncer que, d'ici quelques semaines, il débutera la production des utilitaires Citroën Jumpy et Peugeot Expert dans l'usine sise à Kaluga, en Russie. Par ailleurs, le groupe a annoncé la mise en construction prochaine d'une usine en Inde qui sera capable d'assembler jusqu'à 100 000 véhicules par an. Autant d'investissements qui viennent s'ajouter à ceux déjà consentis en Iran pour reprendre la construction interrompue en 2012 sous la pression de General Motors, actionnaire d'alors. Les 2008 tombent des chaines depuis quelques mois et ils seront prochainement rejoints par les 301 et 208, puis par deux Citroën, les C3 et C4 Cactus.

Chez Renault, la problématique est différente puisque le français se répartit le marché mondial avec Nissan. Avec les rachats, ces dernières années, de Samsung Motors et d'Avtovaz, propriétaire de Lada, le Losange a récupéré plusieurs unités de production en Corée du sud et en Russie auxquelles est venu s'ajouter, l'an dernier, la premier usine chinoise du groupe. Les velléités de nouvelles implantations sont donc moins importantes que chez PSA, mais Renault a tout de même annoncé, il y a quelques jours, que la construction d'un site de production au Pakistan débuterait début 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.