Porsche 356 RSR Emory Motorsports

Chargement en cours
Porsche 356 RSR Emory Motorsports
Porsche 356 RSR Emory Motorsports
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 10 juin

Les Californiens d'Emory Motorsports se sont emparés d'un châssis Porsche 356B T5 de 1960 en décomposition, pour le transformer en cette impressionnante préparation baptisée 356 RSR.

L'équipe de Rod Emory qui nous avait déjà gratifiés en début d'année de la première Porsche 356 à transmission intégrale (empruntée à la 911 Type 964 C4), projet connu sous le nom de 356C4S, revient donc à la charge avec cette 356 RSR développée encore une fois avec des éléments de la Porsche 911 Type 964 (dont sa suspension).

Dotée tout d'abord d'une carrosserie retravaillée, intégralement réalisée en panneaux d'aluminium formés à la main et recouverte d'une livrée « Meteorite Mate » métallisée, cette 356 RSR dont l'empattement a été allongé (de 85 mm) a ensuite été pourvue d'une motorisation boxer 4.2 litres développant quelque 400 ch, associée à une boîte manuelle à 5 rapports et à un différentiel à glissement limité Quaife.

Une préparation spectaculaire, à laquelle la touche finale a été apportée via l'installation de jantes de 17 pouces Momo Heritage à fixation par écrou central, chaussées de gommes Pirelli P Zero Trofeo R, et de divers éléments issus du catalogue Momo pour ce qui est des équipements intérieurs.

« La 356 RSR a provoqué de fortes réactions lors de sa présentation au rassemblement Luftgekühlt en mai dernier », a commenté Rod Emory. « Certains puristes ont tiqué, mais d'autres ont apprécié et ce projet devrait nous servir de référence pour développer de futurs projets ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.