Plus de voitures à pétrole en 2040

Chargement en cours
Plus de voitures à pétrole en 2040
Plus de voitures à pétrole en 2040
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 6 juillet

Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé le 06 juillet dernier un grand Plan Climat avec pour objectif "la neutralité carbone à l'horizon 2050". Pour Nicolas Hulot, "les énergies fossiles appartiennent aux 19e et 20e siècles". Bien entendu, ce Plan contient un volet dédié à l'automobile.

Dans un premier temps, le gouvernement mettra en place une "prime à la transition" pour aider les automobilistes à remplacer leurs véhicules non éligibles à la vignette Crit'Air (c'est à dire ceux immatriculés avant 1997). La nouveauté, c'est que cette prime, dont le montant reste inconnu, sera accessible aux acheteurs de véhicules neufs, mais aussi à ceux qui choisissent une voiture d'occasion. Les détails de ce dispositif seront annoncés en janvier 2018.

Autre chantier : la convergence de la fiscalité des carburants. Aujourd'hui encore, malgré un resserrement des taxes entre essence et gazole, ce dernier reste avantagé. Mais Nicolas Hulot l'a annoncé : en 2022, c'en sera fini de l'avantage fiscal du diesel, et les deux carburants seront également taxés.

Mais le gouvernement voit beaucoup plus loin ! Son objectif : "mettre fin à la vente des voitures qui

émettent des gaz à effet de serre d'ici 2040". En clair, à cette date, il serait impossible de commercialiser sur le marché français des véhicules essence ou diesel, fussent-ils hybrides. Seuls auront droit de cité les véhicules électriques ou hydrogène. En espérant que, d'ici là, ils auront fait les progrès technologiques indispensables !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.