Partenariat Alliance/Daimler : une profonde refonte en vue

Chargement en cours
Partenariat Alliance/Daimler : une profonde refonte en vue
Partenariat Alliance/Daimler : une profonde refonte en vue
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 30 juin

Depuis 11 ans, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi collabore avec le géant allemand Daimler-Benz, propriétaire, notamment, de la marque Mercedes. Débuté avec des participations croisées, ce partenariat semble toutefois avoir du plomb dans l'aile depuis quelques temps. Le remplacement, au sein du groupe germain, de Dieter Zetsche, initiateur de cet accord, par Ola Källenius, PDG depuis 2019 et peu favorable à cette collaboration, a largement contribué à la nécessité de repenser cet accord en profondeur.

En plus d'une décennie, les échanges entre ces industriels ont d'ailleurs été assez peu fructueux. Tout juste relève-t-on l'installation de moteurs TCe et dCi sous le capot des modèles d'entrée de gamme Mercedes, le développement et la production conjoints des Twingo III et Smart Fortwo/Forfour actuelles, et l'arrivée du Mercedes Citan, dérivé très étroitement du Renault Kangoo II tout comme son proche remplaçant, le Classe T, le sera du Kangoo III.

Dans quelques jours, Jacques Verdonck, chargé des coopérations avec Daimler pour l'Alliance, prendra sa retraite. Il est d'ores et déjà acquis qu'il ne sera pas remplacé. Désormais, chaque marque de l'Alliance sera en contact direct avec Daimler : via Sandra Gomez pour Renault, via Catherine Perez pour Nissan, tandis que Mitsubishi n'a pas encore nommé son interlocuteur avec les Allemands.

A ce jour, l'accord Twingo/Smart est sur le point de prendre fin, ces modèles étant en fin de carrière, tandis que le patron de Daimler a commencé à retirer les moteurs français de ses gammes. Les membres de l'Alliance ayant vendu leurs parts dans Daimler, tandis que ce dernier cédait les siennes dans Renault et Nissan, aucun lien fort ne semble désormais lier ces compagnies. Le salut pourrait venir des véhicules utilitaires, le développement d'un grand fourgon semblant en cours.

De même, la nécessité de continuer à développer les technologies électrifiées pourraient conduire l'Alliance et Daimler à collaborer étroitement en ce domaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.