Opel célèbre les 50 ans de son modèle Elektro GT

Chargement en cours
Opel célèbre les 50 ans de son modèle Elektro GT
Opel célèbre les 50 ans de son modèle Elektro GT
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 27 avril

Trois ans après avoir lancé son modèle GT, Opel sous l'impulsion de Georg von Opel, le petit-fils du fondateur de la compagnie Adam Opel, réalisait avec sa version purement électrique baptisée « Elektro GT », pas moins de six records du monde de vitesse.

La vitesse et l'innovation ont toujours été des carburants pour la famille Opel. Entre 1927 et 1929, « Raketen-Fritz » (ou « rocket-man Fritz »), le cousin de Georg von Opel, réalisait déjà des démonstrations spectaculaires et faisait les gros titres avec des véhicules à réacteurs telle que la monoplace RAK 2, qui effectua en mai 1928 une pointe à 238 km/h.

Athlète accompli lui-même, Georg von Opel décida de prouver les qualités de la propulsion électrique en conduisant l'Elektro GT lors d'une séance de travail organisée les 17 et 18 mai 1971 sur le circuit d'Hockenheim.

L'Elektro GT était animée par deux moteurs électriques Bosch développant entre 88 kW (120 ch) et 118 kW (160 ch), alimentés quatre batteries nickel-cadmium (280 cellules) fournies par Varta, habituellement installées dans les avions de chasse. Ces batteries comptaient pour 590 kg dans le poids total du véhicule de 1 550 kg, et même pour 740 kg lors de la tentative de record longue distance où 360 cellules furent embarquées dans le véhicule (portant ainsi le poids total de celui-ci à 1 700 kg).

Diverses modifications furent évidemment opérées sur la voiture aussi bien d'un point de vue aérodynamique (suppression des rétroviseurs extérieurs et des poignées de portes, installation d'un capot plat et d'un spoiler arrière, fermeture de toutes les ouïes d'aération...) que technique (le pack batterie positionné derrière le conducteur), et l'Elektro GT également chaussée de pneumatiques Continental spécifiques, était parée pour la performance.

En ce mois de mai 1971, alors que les astronautes d'Apollo 15 s'apprêtaient à conduire le premier rover lunaire électrique sur la surface de la Lune (lors de la mission organisée du 26 juillet au 7 août), Georg von Opel signait quatre records de vitesse dans la catégorie véhicule électrique, dont le kilomètre départ arrêté réalisé en 31.066 secondes à la vitesse de 115.88 km/h, le kilomètre lancé bouclé en 19.61 secondes à la vitesse de 188.86 km/h, et le 0 à 93 km/h en 19.358 secondes. Deux autres records étaient enfin réalisés le 18 mai. Des performances qui peuvent aujourd'hui prêter à sourire mais qui replacées dans le contexte de l'époque, méritent effectivement d'être célébrées 50 ans plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.