Nouveau rebondissement dans l'affaire du Dieselgate

Chargement en cours
Nouveau rebondissement dans l'affaire du Dieselgate
Nouveau rebondissement dans l'affaire du Dieselgate
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 15 juin

On n'entendait plus trop parler du Dieselgate, si ce n'est pour l'impact négatif qu'il a eu sur les ventes de modèles diesel neufs. Mais voici que l'enquête rebondit en Allemagne !

Jusqu'à présent relativement épargné par l'affaire, Daimler se retrouve à son tour éclaboussé par le scandale. En effet, le ministère allemand des Transports a ordonné le rappel de 238 000 véhicules qui seraient équipés d'un logiciel truqueur faussant les mesures d'émissions polluantes. Mais cette faille concernerait au total 774 000 autos vendues dans toute l'Europe, essentiellement des Classe C, GLC et Vito ! Dans la foulée, le parquer de Stuttgart a annoncé que Daimler - ainsi que Porsche et l'équipementier Bosch - pourrait faire l'objet d'une enquête pour infraction à la réglementation en matière d'émissions polluantes.

Pour Volkwagen, une sanction est déjà tombée : le parquet de Brunswick a condamné le constructeur à une pénalité d'un milliard d'euros, soit 5 millions d'amende et 995 millions de reversement de bénéfices. C'est l'une des plus lourdes condamnations dont une entreprise ait jamais écopé Outre-Rhin. Le parquet a ainsi puni des failles dans les procédures de contrôle au sein du département moteurs, failles qui ont permis à un logiciel truqueur d'être installé sur plus de 10 millions de véhicules du groupe VW à travers le monde. Le constructeur a indiqué qu'il ne ferait pas appel de cette décision.

L'épisode judiciaire n'est cependant pas clos, puisque les enquêtes continuent en Allemagne, mais aussi en France...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.