Mercedes craque pour les batteries LFP

Chargement en cours
Mercedes craque pour les batteries LFP
Mercedes craque pour les batteries LFP
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 2 novembre

Les batteries LFP pour Lithium Fer Phosphate ont comme principal atout le prix des cellules que l'on peut produire en s'appuyant sur cette technologie plus économique donc que celle s'appuyant sur l'utilisation de Nickel dont le prix ne cesse de grimper tant la demande est forte.

Aujourd'hui, Tesla utilise déjà cette technologie de batteries, des batteries produites en Chine via un partenariat avec Contempory Amperex Technoloy Co pour les versions de base de sa Model 3 par exemple. Ces batteries devraient donc largement contribuer à l'arrivée de voitures 100 % électrique plus abordables.

Une quête de la démocratisation qui devrait toucher aussi une marque premium comme Mercedes. En effet, le Suédois Ola Källenius, CEO du constructeur allemand, a annoncé au cours d'une interview accordée à Bloomberg que les batteries LFP pourraient arriver en 2024 dans l'EQB et l'année suivante dans l'EQA.

Ces batteries n'offrent pas la même densité énergétique que les batteries au Nickel. En clair, à volume égal, elles présentent une capacité moins élevée. Elles devraient donc se retrouver dans des versions d'entrée de gamme, car comme le dit Ola Källenus, la marque à l'Étoile est consciente que ses clients urbains n'ont pas tous besoin d'une E63 AMG, la berline ultra sportive du constructeur. Cela concerne aussi l'autonomie : les automobilistes citadins pourraient facilement se contenter d'une autonomie moins importante et donc de voitures embarquant une plus petite batterie en termes de capacité.

Cette annonce que l'on peut trouver pleine de bon sens est faite dans un contexte où Mercedes déploie un vaste plan d'investissement dans l'électrification de ses gammes, un investissement de quasiment 50 milliards d'euros qui passera notamment par la construction de huit usines de production de batteries à travers le monde avec différents partenaires. La même entreprise connue sous l'acronyme CATL qui fournit Tesla travaille déjà pour Mercedes dans le cadre de la fourniture des batteries de l'EQS. Un accord serait d'ores et déjà acté pour les futurs accumulateurs LFP...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.