Mercedes-Benz fête les 30 ans du sacre de la C 11

Chargement en cours
Mercedes-Benz fête les 30 ans du sacre de la C 11
Mercedes-Benz fête les 30 ans du sacre de la C 11
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 21 août

Le constructeur à l'étoile célèbre cette année les 30 ans de sa victoire dans le Championnat du Monde des Sport-prototypes avec la Mercedes C 11.

L'héritière de la C 9 avec laquelle le constructeur à l'étoile remporta les 24 Heures du Mans en 1989, était comme sa devancière assemblée à Hinwil, en Suisse (dans les locaux de l'équipe Sauber), sous la direction du responsable du design Leo Ress. La C 11 fut le premier modèle de la marque à l'étoile à disposer d'un châssis en fibre de carbone, qui contribua en plus de son excellente rigidité, à maintenir le véhicule au poids limite autorisé (870 kg).

Sous sa carrosserie revêtue de la célèbre livrée argentée (réintroduite en 1989 sous l'impulsion de Werner Niefer), la C 11 abritait le bloc V8 Turbo M 119 optimisé par l'équipe d'ingénieurs du Dr Hermann Hiereth, une motorisation développant 730 ch en configuration course et jusqu'à 924 ch en mode qualifications.

Lors de cette saison 1990, les deux prototypes Mercedes C 11 remportèrent huit des neuf courses au calendrier et le duo formé par Jean-Louis Schlesser et Mauro Baldi, s'adjugea le titre pilotes tandis que Sauber-Mercedes conservait son titre acquis l'année précédente.

Jochen Mass qui avait terminé à la deuxième place la saison 1989, boucla cette nouvelle saison à cette même position, après avoir partagé le volant de sa voiture avec trois jeunes pilotes prometteurs tout au long de la saison : Karl Wendlinger, Heinz-Harald Frentzen et Michael Schumacher (les trois premiers du championnat de F3 1989).

Dès leur premier test au Castellet, les trois jeunes recrues se montrèrent à leur aise et Peter Sauber résuma ainsi leur prestation du jour :

« Frentzen se montra le plus rapide, Schumacher fut à peine plus lent et pilota avec régularité, tout en se montrant très intéressé par l'aspect technique. Wendlinger était quant à lui le plus précautionneux, il tenait absolument à ne rien casser ».

Wendlinger et Schumacher remportèrent chacun une course en tandem avec Jochen Mass, lors de cette saison 1990. La suite de leurs carrières respectives est quant à elle désormais bien connue. Wendlinger débuta en F1 en 1993 chez Sauber, Frentzen remporta de son côté trois Grands Prix de Formule 1 et fut sacré vice-champion en 1997 (derrière Jacques Villeneuve), tandis que Michael Schumacher allait devenir le « Baron rouge » et accumuler pas moins de sept titres pilote en Formule 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.