Maserati s'engagera en Formule E en 2023

Chargement en cours
Maserati s'engagera en Formule E en 2023
Maserati s'engagera en Formule E en 2023
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 11 janvier

Le constructeur au trident va effectuer son retour à la compétition automobile en 2023 via le Championnat FIA Formula E, réservé aux monoplaces 100 % électriques.

Il faut remonter au milieu des années 2000 pour trouver trace d'un engagement en compétition au plus haut niveau international, du constructeur italien Maserati. Il s'agissait alors de la Maserati MC12 qui s'illustra en catégorie GT FIA avec plusieurs titres à la clé, venus s'ajouter aux nombreux succès décrochés par la marque depuis les années 20 sur des épreuves telles que la Targa Florio , les 500 Miles d'Indianapolis (deux victoires) ou encore la Formule 1, avec le sacre de Juan-Manuel Fangio en 1957.

On attendait le constructeur italien en GT avec la nouvelle Maserati MC20, mais c'est sur le terrain de la monoplace qu'il va finalement revenir au plus haut niveau du sport automobile, en intégrant en 2023 le plateau de la Formule E avec deux châssis Gen 3. Un choix logique à l'heure de l'électrification du marché automobile.

« On est sur le chemin de la reconstruction pour aider Maserati à être compétitif en course mais aussi auprès des consommateurs », a expliqué Davide Grasso, le PDG de Maserati. « Maintenant, on a l'opportunité d'avoir la bonne approche stratégique de l'électrification. En Formule E mais aussi pour les produits qu'on va lancer. D'ici à 2025, tous nos nouveaux modèles seront disponibles avec une option électrique. »

Après les retraits d'Audi et BMW (fin 2021) et celui de Mercedes-Benz attendu fin 2022, l'arrivée de Maserati en Formule E constitue une bonne nouvelle pour la discipline qui accueille déjà une autre marque du groupe Stellantis, DS, dont l'équipe DS-Techeetah s'est déjà offerte trois titres avec Jean-Éric Vergne (2017-2018 et 2018-2019) et Antonio Felix Da Costa (2019-2020). DS-Techeetah devrait d'ailleurs faire profiter de son expérience (dans une certaine limite) la marque italienne dont elle demeurera concurrente en piste.

Crédit photo : Formule E

Vos réactions doivent respecter nos CGU.