Les routes ont moins tué en 2017

Chargement en cours
Les routes ont moins tué en 2017
Les routes ont moins tué en 2017
1/2
© Motorlegend

publié le 31 mai

A en croire l'alarmisme ambiant et la détermination affichée du gouvernement sur la baisse des limitations de vitesses et le développement des voitures-radar mobiles, on pourrait penser que le bilan en matière de sécurité routière est mauvais. Pourtant, ce n'est pas le cas.

En effet, la Délégation à la sécurité routière a publié son bilan définitif de l'accidentalité pour 2017, et les résultats sont plutôt bons. Ainsi, 3 684 personnes ont trouvé la mort sur les routes l'an dernier. C'est toujours trop, mais c'est 54 de moins qu'en 2016, soit une baisse de 1,4 %. Néanmoins, les accidents corporels sont plus nombreux, en hausse de 2,2 %, tout comme le nombre de blessés (+ 1,3 %).

Sur une période plus longue, cela représente une baisse de la mortalité de 14 % par rapport à 2010, et de... 58 % par rapport à 2000. Mais cela reste un moins bon résultat qu'en 2013, où la mortalité avait atteint un niveau historiquement bas (3 268 tués).

Dans le détail, ce sont toujours les 18-24 ans qui sont les premières victimes de la route, avec 108 tués par million d'habitants. En 2017, on s'est plus souvent tué à moto et à vélo qu'en 2016 (respectivement + 9 et + 7 %), mais à l'inverse moins en utilitaire et à pied (- 24 et - 13 %). Mais sur le long terme, ce sont bien les piétons et les cyclistes qui suivent la plus mauvaise tendance, avec des hausses respectives de 43 et 37 % par rapport à 2000.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.