Les Lotus Esprit S1 et Evija prennent la pose

Chargement en cours
Les Lotus Esprit S1 et Evija prennent la pose
Les Lotus Esprit S1 et Evija prennent la pose
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 8 juillet

43 ans après la première du film « L'Espion qui m'aimait », dans lequel la Lotus Esprit S1 tient la vedette aux côtés de Roger Moore (Aka James Bond), Lotus Cars a tenu à réunir pour une séance photo, le vénérable coupé sportif avec sa digne héritière : la Lotus Evija.

Le 7 juillet 1977 (7/7/77), « L'Espion qui m'aimait », 10ème opus de la série des James Bond proposée par EON Productions, était diffusé sur grand écran pour la première fois, dans le cadre de l'Odeon Leicester Square de Londres.

Dans cette nouvelle aventure de l'agent 007 réalisée par Lewis Gilbert, James Bond, lancé à la recherche de sous-marins nucléaires russe et britannique, pouvait compter sur l'appui de l'agent soviétique Anya Amasova d'une part (Barbara Bach), et sur une arme insolite de l'autre : une Lotus Esprit S1 insubmersible préparée spécialement par « Q », le responsable de la division recherche et développement du MI6.

Cette Lotus Esprit S1, le directeur de la photographie Claude Renoir la voulait de couleur blanche, afin que sa carrosserie se découpe parfaitement sous le soleil de la Méditerranée et sous ses eaux claires, et c'est dans cette livrée immaculée qu'elle apparut effectivement à l'écran.

43 ans plus tard, personne n'a oublié cette Lotus Esprit S1 dont Elon Musk, le fondateur de Tesla et de SpaceX, est aujourd'hui l'heureux propriétaire. Un modèle qui a donc pris la pose le temps d'une séance photo, aux côtés de la nouvelle Lotus Evija, la première Supercar 100 % électrique du constructeur d'Hethel, qui offrira des performances de premier ordre grâce à une puissance de 2 000 ch, et qui verra sa production limitée à 130 exemplaires seulement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.