Le Range Rover passe à l'hybride

Chargement en cours
Le Range Rover passe à l'hybride
Le Range Rover passe à l'hybride
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 21 août

Les modèles Range Rover de dernière génération ont tous été conçus pour intégrer, dès le départ, un système hybride. Le pack de batteries refroidi par eau est donc intégré sous le plancher du véhicule dans un carter de protection en acier au bore, sans empiéter sur le volume de l'habitacle ni du coffre. Le Range Rover Hybrid offre donc la même habitabilité 5 places et le même volume de rangement que le véhicule standard ; il conserve une roue de secours standard. Ce refus du compromis se retrouve sur le Range Rover Sport Hybrid dont l'habitabilité a été préservée, y compris sur le modèle à 5+2 places.

Le moteur Diesel SDV6 de 3 litres de 258ch est associé un moteur électrique, ce qui porte la puissance totale à 340ch à 4000 tours par minutes. Le couple progresse lui aussi pour culminer à 700Nm entre 1500 et 3000 tours par minutes. Associé à une transmission automatique ZF à 8 rapports, le 0-100km/h est expédié en moins de 7 secondes. Pas mal pour une mastodonte de presque 2,4T. La prise de poids due à l'hybridation a été limité, ainsi pack de batteries lithium-ion, onduleur et moteur électrique pèsent moins de 120kg.

Le moteur sert aussi de générateur qui récupère l'énergie cinétique au freinage et recharge la batterie quand le véhicule ralentit. Lorsque que le conducteur sélectionne le mode EV (tout-électrique), le Range Rover Hybrid peut atteindre la vitesse de 48km/h et couvrir jusqu'à 1,6km. Mais le plus flagrant reste la réduction des émissions de CO2 de 26% pour atteindre 169g/km et une consommation mixte de 6,4 l/100km/h. Du jamais vu sur un Range Rover.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.