Le Mans : 19è victoire pour Porsche

Chargement en cours
Le Mans : 19è victoire pour Porsche
Le Mans : 19è victoire pour Porsche
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 19 juin

Au terme d'une course comme à l'habitude pleine de rebondissements, et devant plus de 258 000 spectateurs, Brendon Hartley, Earl Bamber et Timo Bernhard (Porsche 919 Hybrid) ont remporté la 85ème édition des 24 Heures du Mans et offert à Porsche son troisième succès consécutif dans la Sarthe, le 19ème de son histoire.

Le match tant attendu entre Porsche et Toyota a tourné court peu après minuit samedi soir, quand les trois Toyota TS050 Hybrid étaient éliminées de la course à la victoire, seule la n°8 du trio Davidson/Buemi/Katayama) parvenant à rallier l'arrivée à une anonyme 9ème place finale.

La Porsche n°1 de l'équipage Lötterer/Jani/Tandy, toujours avant-postes, abandonnait à son tour sur problème de transmission en fin de matinée dimanche, et laissait les commandes de la course à la surprenante Oreca 07 LMP2 n°38 du Team Jackie Chan DC Racing (Tung/Laurent/Jarvis).

La première victoire d'une LMP2 au Mans était alors envisageable, mais c'était sans compter sur la Porsche n°2 qui, après avoir été immobilisée à son stand durant près d'une heure en début de course, concluait une superbe remontée en s'emparant définitivement des commandes de l'épreuve à soixante minutes du drapeau à damier.

L'Oreca n°38 signait une exceptionnelle 2ème place devant la n°13 du Vaillante Racing (Piquet/Beche/Heinemeier Hansson), tandis qu'Aston Martin s'imposait sur le fil en GTE-Pro grâce au trio Turner/Adam/Serra (n°97) devant la Ford n°67 et la Corvette n°63.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Le Mans : 19è victoire pour Porsche
  • avatar
    guitar21 -

    Tiens ... pas un mot des critiqueurs habituels des voitures allemandes ... la messe est dite , on a encore vu qui domine tout le monde !