Lamborghini célèbre les 50 ans de la Miura SV

Chargement en cours
Lamborghini célèbre les 50 ans de la Miura SV
Lamborghini célèbre les 50 ans de la Miura SV
1/11
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 15 avril

Le constructeur de Sant'Agata Bolognese a dévoilé en mars 1971 sur son stand du Salon de Genève, la dernière évolution de son projet P400 : la Miura SV.

L'édition 1971 du salon suisse constitua un rendez-vous très spécial pour le constructeur italien. Tandis que la Carrozzeria Bertone présentait sur son stand le concept Countach LP 500 qui allait par la suite prendre la forme de la Supercar que l'on connait, Lamborghini dévoilait la Miura SV, un modèle sensé rejoindre au catalogue de la marque son modèle Miura S. Finalement, la SV devait rencontrer un tel succès qu'elle allait tout simplement la remplacer au portfolio de Lamborghini.

La Miura SV bénéficia de l'expérience acquise avec les modèles Miura et Miura S, par Giampaolo Dallara et Paolo Stanzani, les responsables techniques du projet P400, et elle proposait une version très évoluée de ces deux modèles.

Elle disposait d'un bloc V12 4.0 litres à la puissance accrue (385 ch à 7 850 trs/mn) et se montrait bien plus facile à conduire, grâce notamment à une répartition du couple différente (40.7 kgm à 5 750 trs/mn) et à un réglage modifié de ses quatre carburateurs Weber. Un nouveau système de lubrification séparé installé entre le moteur et la boîte de vitesses, constituait également l'une des nouveautés présentes sur ce modèle construit autour d'un châssis affermi, et équipé par ailleurs d'une suspension arrière révisée, de pneumatiques avant/arrière de tailles différentes, ainsi que de voies élargies de 130 mm.

Visuellement la SV retravaillée par Marcello Gandini, le responsable du dessin de la Miura, affichait également quelques changements notables dont des passages de roues arrière modifiés, des feux au design différent, et un capot avant caractérisé par une nouvelle prise d'air pour le radiateur. Les « cils » visibles sur les feux avant des modèles précédents, disparurent sur cette version SV à la demande de Ferruccio Lamborghini lui-même, afin de gagner du temps sur la production du véhicule. Ce qui n'empêcha pas le fondateur de la marque italienne de commander cette finition pour son exemplaire personnel de la SV.

L'habitacle du véhicule était enfin sensiblement revu pour permettre aux passagers de la SV de filer à 290 km/h dans un plus grand confort, via des habillages réalisés dans un cuir de qualité supérieure, et divers éléments réalisés en aluminium.

Début 1973, Lamborghini stoppait la production de la Miura SV après 150 unités assemblées, mais un dernier exemplaire était cependant fabriqué en 1975, à la demande d'un amateur bien connu de la marque répondant au nom de Walter Wolf. Ce collectionneur qui reçu le 31 mai 1974, le premier modèle Countach délivré à un client de Lamborghini, posséda plusieurs modèles Miura avant d'acquérir en 1975 ce dernier châssis SV, véhicule qui est aujourd'hui exposé au MUDETEC, le musée Lamborghini de Sant'Agata Bolognese.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.