La Rolls-Royce Spectre en essais près du cercle polaire arctique

Chargement en cours
La Rolls-Royce Spectre en essais près du cercle polaire arctique
La Rolls-Royce Spectre en essais près du cercle polaire arctique
1/11
© Motorlegend

, publié le 31 mars

Rolls-Royce a envoyé des prototypes de sa berline électrique Spectre à Arjeplog, en Suède, à 55 km du cercle polaire arctique, pour éprouver cette dernière dans des conditions extrêmes d'utilisation.

Fruit du travail entamé dès 2011 avec le concept électrique 102EX, puis 103EX, la Spectre se positionne comme l'héritière spirituelle de la Rolls-Royce Phantom Coupé (par son design notamment) et constitue le premier véhicule de production 100 % électrique du constructeur britannique. Et comme les autres véhicules de la marque avant elle, son développement passe par des tests intensifs en conditions extrêmes d'utilisation.

Réunissant routes enneigées et verglacées, et des températures allant de -26° Celsius à -40° C, le site d'Arjeplog offre des conditions idéales pour tester le bon fonctionnement et la fiabilité de tous les composants équipant un nouveau véhicule, et la plupart des constructeurs y envoient leurs nouveautés pour les y tester.

Le constructeur de Goodwood est en plein développement de la Spectre, qui est ni plus ni moins son modèle le plus connecté conçu à ce jour. Le Spectre qui est conçue autour d'une nouvelle architecture en aluminium, embarque des composants intelligents comme jamais aucun autre modèle de la marque avant elle : 141 200 émetteurs-récepteurs proposant plus de 1 000 fonctions et 25 000 sous-fonctions sont installés à bord du véhicule. A titre de comparaison la Phantom est équipée de 51 000 émetteurs-récepteurs, assurant 456 fonctions et 647 sous-fonctions.

Le câblage de ses systèmes électriques (7 km de long) est également autrement plus complexe que celui des autres modèles de la marque, qui accueillent environ 2 km de câblage, tandis que son pack batterie est évidemment inédit pour un modèle Rolls-Royce, et outre sa fonction principale (alimenter son groupe propulseur) celui-ci contribue également à l'insonorisation du véhicule. En créant des canaux de câblage et de tuyauterie entre le plancher de la voiture et le toit de la batterie, les ingénieurs ont en effet créé une fonction secondaire pour la batterie : l'équivalent de 700 kg d'insonorisation.

Tous ces éléments et d'autres encore, ont donc été testés avec assiduité par les ingénieurs de la marque à Arjeplog, et à ce jour les prototypes de ce nouveau modèle ont parcouru 25% des 2.5 millions de kilomètres au programme de son développement, représentant l'équivalent de 400 ans d'utilisation du véhicule. Les clients de Rolls-Royce apprécieront.

Les premiers exemplaires de production de la Rolls-Royce Spectre seront livrés à leurs propriétaires durant le quatrième trimestre 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.