La production de la Lamborghini Aventador relancée ?

Chargement en cours
La production de la Lamborghini Aventador relancée ?
La production de la Lamborghini Aventador relancée ?
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 24 février

L'incendie qui ravage depuis une semaine le cargo Felicity Ace avec près de 4 000 véhicules à son bord, dont plusieurs modèles Lamborghini, pourrait contraindre le constructeur de Sant'Agata Bolognese à relancer la production de l'Aventador.

Le Felicity Ace parti du port de Hambourg le 10 février dernier, et qui transportait près de 4 000 modèles neufs badgés Bentley, Porsche, Audi, Volkswagen et Lamborghini, a pris feu durant sa traversée de l'Atlantique à quelques centaines de kilomètres des îles des Açores. Les 22 membres d'équipage ont pu être sauvés mais les véhicules transportés ne le seront sans doute pas.

Si la majorité de ces véhicules pourront être remplacés, il en va autrement des modèles Aventador qui faisaient partie du voyage. Lamborghini a en effet arrêté la production de son modèle V12 commercialisé depuis 2011, et prépare déjà l'arrivée de sa remplaçante attendue en 2023. Relancer la production de l'Aventador impliquerait notamment de s'entendre avec les fournisseurs pour remplacer les véhicules perdus dans l'incendie.

Dans un entretien accordé à Automotive News, le CEO d'Automobili Lamborghini America, Andrea Baldi, a fait part de son inquiétude.

« Pour le moment, on ne sait pas, et il va falloir faire face au problème qui se présente », a-t-il confié. « Le modèle est sold-out, il y a donc toujours une possibilité sur 563 unités qu'une annulation puisse permettre un remplacement de l'Aventador, mais je préfère espérer pour le moment que les châssis présents sur le navire seront sauvés ».

Selon Bloomberg, la facture de cet incendie s'élèverait pour les constructeurs impliqués, à 350 millions de dollars (environ 309 000 000 €).

Source : Automotive News/Bloomberg

Photo : l'édition limitée Lamborghini Aventador LP780-4 Ultimae, dernière déclinaison de l'Aventador

Vos réactions doivent respecter nos CGU.