La prime pour l'achat d'un véhicule électrique est prolongée

Chargement en cours
La prime pour l'achat d'un véhicule électrique est prolongée
La prime pour l'achat d'un véhicule électrique est prolongée
1/3
© Motorlegend

, publié le 22 octobre

Initialement, la prime à l'achat d'un véhicule électrique de 6000 euros devait diminuer en cette fin d'année. Bonne nouvelle, celle-ci est prolongée.

Les primes à l'achat pour des véhicules propres ont permis d'inciter les acheteurs à s'orienter vers ce type de véhicules, voire à renouveler plus rapidement leur modèle purement thermique. Toutefois, l'État a déjà donné plusieurs de coup de rabot à ces aides, ce qui a pour effet de freiner les ventes... Et l'annonce de la fin de cette prime sur les véhicules électriques allait à l'encontre des problématiques actuelles. Ainsi, le ministre de l'Économie a estimé que le rôle de l'État était « d'inciter à changer d'usage pour aller vers des usages décarbonés et en même temps d'accompagner financièrement les Français ». Et c'est une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, puisqu'initialement, la prime devait passer de 6000 à 5000 euros au 1er janvier prochain. Ainsi, le gouvernement ne souhaite plus raboter son bonus tous les six mois comme il l'avait annoncé lors de sa mise en place. D'autant que l'élection présidentielle se profile et que la crise de l'énergie pèse déjà lourd sur les ménages. Ainsi, la baisse de la prime de 1000 euros est repoussée et ne serait effective qu'au 1er juillet 2022.

Bien sûr, il faudra respecter quelques conditions pour obtenir le bonus écologique dans son intégralité. En premier lieu, il convient de noter que cette somme de 6000 euros remboursée est un plafond. Dans les faits, le bonus se monte à 27% du prix d'achat d'un véhicule électrique ou hydrogène, qui ne rejette pas plus de 20g de CO2 par kilomètre. De plus, la totalité de la prime est octroyée si le véhicule ne dépasse pas 45 000 euros. Le but étant, bien sûr, de ne pas financer les voitures les plus luxueuses... Si vous dépassez ce plafond, l'aide se limite à 2000 euros pour les voitures électriques et 1000 pour les hybrides rechargeables valant moins de 60 000 euros. D'ailleurs, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a indiqué que la modification de ces plafonds était en discussion, avec une tendance qui irait plutôt vers leur baisse. Il est aussi intéressant de noter que l'achat d'un véhicule d'occasion permet également de toucher une prime de 1000 euros.

Les professionnels pourront quant à eux bénéficier d'un bonus de 7000 euros pour l'achat de véhicules 100 % électriques, ou de 1000 euros sur les hybrides rechargeables. Des bonus qui sont également maintenus jusqu'en juillet 2022. Enfin, la prime à la conversion est également prolongée. Toutefois, pour en bénéficier, vous devrez remplacer votre vieille voiture par un modèle électrique, hybride rechargeable ou thermique essence Crit'Air 1. Les véhicules thermiques Crit'Air 2 ne seront plus éligibles à ce dispositif, ce qui exclut les véhicules diesel et les véhicules essence immatriculés avant 2011 et avec un plafond de 127 g/km de CO2 émis en cycle WLTP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.