La Porsche 911 atteint de nouveaux sommets

Chargement en cours
La Porsche 911 atteint de nouveaux sommets
La Porsche 911 atteint de nouveaux sommets
1/11
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 4 novembre

L'emblématique Porsche 911 s'est depuis son lancement il y a près de soixante ans, illustrée sur tous les types de terrains possibles, depuis les sables du désert jusqu'aux circuits internationaux, en passant par la route où son succès ne s'est jamais démenti. Aujourd'hui, deux exemplaires expérimentaux de la 911 ont été créés, pour repousser encore ses limites dans des environnements improbables.

Au centre de ce projet mené conjointement par les ingénieurs en recherche et développement de Weissach, et la structure française Romain Dumas Motorsport, se trouve justement le Français Romain Dumas, vainqueur des 24 Heures du Mans (2010), quadruple vainqueur des 24 Heures du Nürburgring, et détenteur du record absolu de l'ascension de Pikes Peak avec le prototype VW ID.R (2018).

Dumas et son équipe ont développé deux châssis Porsche 911 Carrera 4S expérimentaux, avec pour objectif de les faire évoluer là où « il n'y a plus de route ». Un objectif qui les a menés pour leur première sortie, sur les pentes du plus haut volcan du monde : l'Ojos del Salado, au Chili.

Les deux 911 et leurs équipages y ont affronté des champs de glace et de rocaille, des températures allant jusqu'à – 30° C, un air raréfié en oxygène, pour finalement grimper jusqu'à 6 007 mètres d'altitude, point qu'aucune autre automobile n'avait à priori atteint jusqu'à maintenant.

Une aventure qui en appelle d'autres

Pour réaliser cet exploit, les deux Porsche 911 Carrera 4S ont été conséquemment modifiées, même si en leur cœur le flat-six turbo de 450 ch et la boîte manuelle à 7 rapports sont demeurés en place (cette dernière adoptant cependant de nouveaux rapports de démultiplication). Le châssis de ces 911 a été équipé d'une protection de dessous de caisse, des essieux portiques ont été installés pour augmenter la garde au sol des véhicules (maintenant de 350 mm), et des pneumatiques tout-terrain de 310 mm de large ont été adoptés. Enfin les deux voitures ont été équipées d'arceaux de sécurité, de sièges en fibre de carbone et de harnais pour répondre aux exigences de sécurité d'un tel projet, ainsi que d'un treuil.

« Ce fut un moment vraiment mémorable et spécial dans un endroit à la fois beau et brutal - je suppose que les seules machines au monde plus hautes que nous aujourd'hui étaient des avions ! », a commenté le pilote français. « Pour l'équipe et la voiture, il s'agissait d'apprendre - et dès le départ, la voiture était solide et agile. Nous avons été durs avec nous-mêmes et l'avons vraiment mise dans le vif du sujet pour son premier essai, mais elle s'est sentie de suite chez elle (...) Nous sommes vraiment fiers de ce que la voiture et l'équipe ont été capables de faire pour cette première sortie. J'espère que de nombreuses autres aventures nous attendent ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.