La nouvelle TVR dévoilée à Goodwood

Chargement en cours
La nouvelle TVR dévoilée à Goodwood
La nouvelle TVR dévoilée à Goodwood
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 5 juin

Le constructeur britannique TVR va profiter du Goodwood Revival qui se tiendra le 8 septembre prochain en Angleterre, pour présenter officiellement et pour la première fois en public, sa nouvelle sportive.

Développée en collaboration avec les équipes de Gordon Murray Design, la très attendue nouvelle TVR sera construite autour d'un châssis en carbone (iStream) et embarquera sous son capot un bloc V8 5.0 litres de plus de 400 ch préparé par Cosworth. Affichant un poids limité à 1 200 kg, la nouvelle venue devrait offrir des performances de premier plan avec un 0 à 100 km/h avalé en moins de quatre secondes et une vitesse de pointe annoncée de 320 km/h.

La nouvelle TVR sera exposée au cœur du « Earls Court » de Goodwood, qui accueillera ici pour la première fois de son histoire la présentation d'une nouvelle automobile, aux côtés de plusieurs autres modèles de la marque qui fête cette année son 70ème anniversaire.

« Nous sommes très excités à l'idée de présenter notre nouvelle voiture au Goodwood Revival », a commenté Les Edgar, le Président de TVR. « Après une série de présentations privées organisées pour nos premiers clients, nous savons maintenant que nous disposons d'une voiture très réussie, et nous sommes impatients de la faire découvrir au public ».

TVR prévoit de produire 500 exemplaires « Launch Edition » de sa TVR, qui seront proposés à un prix légèrement inférieur à 90 000 £ (102 781 €).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - La nouvelle TVR dévoilée à Goodwood
  • avatar
    Gabuzo06 -

    Autrefois, les châssis des TVR étaient des tubulaires en acier pourrave qui rouillaient et se bouffaient en 9 à 10 ans,
    destinant ces brouettes à la casse ou à plus de 25 000 €uros de réparations !!!