La gestion intelligente de la charge grâce à Audi Connect

Chargement en cours
La gestion intelligente de la charge grâce à Audi Connect
La gestion intelligente de la charge grâce à Audi Connect
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 1 février

Audi pense au futur. Mais le futur proche, où les voitures électriques seront plus nombreuses. Celui où chacun sera amené à recharger sa voiture électrique après le travail et qui mettra à mal le réseau électrique, jusqu'au point de rupture et à la coupure d'un quartier ou d'une ville... Il s'agit certes d'un scénario catastrophe, mais selon certains experts, cela pourrait se produire dans des zones où le réseau n'est pas suffisamment calibré pour faire face à cette demande.

Pour éviter cela, Audi a collaboré avec le GISA et d'autres partenaires pour simuler un scénario de surcharge sur le réseau électrique local et mettre en place une solution efficace. Et Audi a déjà la solution avec le système de charge Connect disponible en option pour l'E-tron et les hybrides rechargeables (1 270 euros environ). Avec le système de charge Connect, la puissance de charge de l'E-tron et de l'E-tron Sportback peut être réduite selon les besoins. Ainsi, le véhicule peut s'adapter au besoin énergétique du domicile. Mieux, ce système peut s'adapter au système d'heure creuse / pleine ou de forfait week-end, afin de recharger le véhicule au moment le plus opportun afin de réaliser de belles économies.

Mais ce contrôle de recharge intelligent et individuel de la voiture électrique n'est que le début. À l'avenir, la puissance de charge et le temps de charge devraient être contrôlés pour toutes les voitures branchées dans une rue ou un quartier afin de niveler les besoins en énergie et ainsi éviter les pics de consommation et les pannes sur le réseau.

Pour ce faire, les voitures communiqueront avec le ou les opérateurs du réseau. De cette manière, la voiture et son utilisateur pourraient indiquer qu'il a besoin de son véhicule à partir de 20 heures, tandis que le voisin indiquera qu'elle sera utilisée au petit matin. Le système ajustera ainsi la charge de chaque véhicule en fonction des besoins. A l'inverse, l'opérateur du réseau pourrait informer que le réseau est actuellement plein à 80% et ainsi prévenir les utilisateurs de freiner leur consommation.

Pour inciter les utilisateurs à jouer le jeu, les partenaires pourraient proposer une baisse du prix de l'électricité. Cela pourrait bien sûr se traduire par des restrictions sur la charge le soir. Notons que ce système a déjà été pensé pour utiliser les voitures avec la capacité de charge bidirectionnelle. Une solution qui permet notamment d'utiliser les voitures stationnées et inutilisées comme batteries afin de stocker les énergies provenant du solaire et de l'éolien et alimenter le réseau électrique en cas de besoin. Notons toutefois que l'E-tron ne propose pas encore un système de recharge à double sens, mais Audi indique y travailler.

Pour que cela fonctionne, les normes techniques et les protocoles de communication requis pour cette recharge optimisée ont déjà été établis. La nouvelle règle d'application DKE AR-E 2829-6 explique comment les échanges d'informations, le raccordement au réseau domestique et l'industrie de l'énergie fonctionnent. Le modèle de données EEBUS sert de protocole de communication - il a été développé par l'initiative EEBUS eV, dans laquelle Audi est également impliquée - avec pour objectif de mettre en lien les acteurs de la future industrie énergétique en Europe sur la base d'un langage normalisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.