La De Tomaso P72 sera finalement produite en Allemagne

Chargement en cours
La De Tomaso P72 sera finalement produite en Allemagne
La De Tomaso P72 sera finalement produite en Allemagne
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 14 janvier

La De Tomaso P72 dévoilée dans le cadre du Festival of Speed de Goodwood 2019, devrait prochainement entrer en production dans une nouvelle usine basée au Nürburgring.

Depuis cette présentation britannique, le dossier De Tomaso a sensiblement évolué. La pandémie de Covid-19 a retardé les plans du constructeur qui a également mis de côté le projet initial de construire le véhicule aux États-Unis. L'objectif est aujourd'hui de construire un nouveau site de production près de la Nürburgring Nordschleife, pour y développer et produire la De Tomaso P72 dont 72 exemplaires devraient être assemblés au total.

« Aujourd'hui, nous sommes fiers d'annoncer un nouveau partenariat stratégique qui réaffirme notre philosophie, renforce nos compétences de base et garantit le plus haut niveau de qualité pour nos futures offres », a déclaré Norman Choi, président de De Tomaso Automobili. « Notre P72 ne sera pas seulement développée sur la Nürburgring Nordschleife, mais également produite au Nürburgring, offrant ainsi une expérience, une qualité et une valeur inégalées à nos clients ».

La Supercar P72 imaginée par De Tomaso (désormais propriété du groupe hong-kongais Ideal Team Ventures), est construite autour d'un châssis monocoque en fibre de carbone, dans lequel prend place un bloc V8 5.0 litres de plus de 700 ch et 825 Nm préparé par Roush, auquel est associée une boîte manuelle à 6 rapports.

L'ensemble devrait proposer des performances de haute volée, d'autant que le véhicule sera développé en collaboration avec Capricorn Group, une société qui œuvre depuis plusieurs décennies au plus haut niveau des sports mécaniques internationaux (NASCAR, F1, MotoGP, Endurance...). Capricorn Group contribuera à la conception des matériaux composites du véhicule, de son châssis en carbone ou encore de sa suspension, et des améliorations ont d'ailleurs déjà été apportées au véhicule initial dont le centre de gravité a été abaissé, tandis que son espace intérieur était accru. Enfin De Tomaso peaufinera dans la soufflerie de Toyota basée à Cologne, en Allemagne, les courbes de son modèle pour en optimiser l'efficacité aérodynamique, tout en conservant son look.

Un programme conséquent attend donc De Tomaso, qui entend cependant livrer les premiers exemplaires clients de sa Supercar début 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.