La carrosserie en carbone de la RML Short Wheelbase se dévoile

Chargement en cours
La carrosserie en carbone de la RML Short Wheelbase se dévoile
La carrosserie en carbone de la RML Short Wheelbase se dévoile
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 2 novembre

Le premier exemplaire de la RML Short Wheelbase dévoilée en mai dernier par la société d'ingénierie automobile britannique RML Group, est entrée dans sa phase finale d'assemblage avec la réalisation de sa carrosserie faite main en fibre de carbone.

Le projet RML Short Wheelbase propose aux amateurs de modèles Grand Tourisme « classiques », une réinterprétation moderne et homologuée pour la route de la Ferrari 250 GT SWB de 1959, avec qui elle partage également une motorisation V12.

La RML SWB conçue autour du châssis de la Ferrari 550 Maranello, est en effet animée par un bloc Ferrari V12 de 5 474cc développant 485 ch et 568 Nm, installé en position avant et associé à une boîte manuelle à 6 rapports fournie par Ferrari. Cette GT au look rétro sera ainsi en mesure d'abattre le 0 à 100 km/h en 4.1 secondes, et de filer à 297 km/h en vitesse de pointe.

Le premier exemplaire de la RML Short Wheelbase (connu sous le nom de « Car Zero ») sera achevé avant la fin de l'année. RML Group a en effet travaillé d'arrache-pied à la réalisation de sa carrosserie ultra-légère en fibre de carbone, composée de deux éléments principaux, et dont la livrée finale laissera apparaître certains éléments en finition carbone apparent (l'habitacle, et notamment les intérieurs de portes, présentera également des finitions en carbone).

« Nous voulons rappeler aux propriétaires les matériaux haut de gamme utilisés pour la réalisation de cette voiture », explique simplement Ben Amos, l'un des ingénieurs responsables de ce projet Short Wheelbase promis à un beau succès.

RML Group devrait assembler une trentaine de châssis RML Short Wheelbase, dont les premiers exemplaires seront livrés à leurs propriétaires l'an prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.