La Bugatti EB110 fête ses 30 ans

Chargement en cours
La Bugatti EB110 fête ses 30 ans
La Bugatti EB110 fête ses 30 ans
1/11
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 21 septembre

Bugatti célèbre actuellement les 30 ans de la Bugatti EB110, présentée officiellement le 15 septembre 1991 sur le parvis de la Défense, à Paris, devant une foule de 2000 personnes mêlant VIP, fans et curieux.

À la fin des années 80, l'importateur automobile italien Romano Artioli souhaite faire renaître de ses cendres la marque Bugatti fondée en 1909 par Ettore Bugatti, et mise en sommeil depuis le début des années 60. En 1987, Romano rachète les droits de la marque, devient président de Bugatti Automobili S.p.A. et installe son site de production à Campogalliano, près de Modène. La « Fabbrica Blu », le bâtiment bleu du département de développement portant l'emblème Bugatti, symbolise le cœur de l'usine qui accueille bientôt plusieurs centaines d'employés dédiés à la fabrication de la nouvelle EB110.

La Bugatti EB 110 GT (Gran Turismo) arrive en 1991. Construite autour d'une monocoque ultra légère en carbone (pesant 125 kg), et habillée d'une carrosserie quant à elle réalisée en aluminium, carbone et plastique renforcé de fibres d'aramide, la Supercar française impressionne par son look autant que par ses performances. Animée par un bloc V12 3.5 litres doté de quatre turbocompresseurs et cinq soupapes par chambre de combustion, garantissant entre 560 et 610 ch selon le modèle (et même 670 ch pour les deux exemplaires de compétition), l'EB110 est hors normes. Sa puissance transmise aux quatre roues via une transmission manuelle à 6 rapports et deux différentiels, lui permet d'abattre le 0 à 100 km/h en 3.26 secondes et de filer à 351 km/h en pointe. Un record pour l'époque.

Plus tard, Bugatti proposera une version plus légère et plus puissante de son EB110 (la Super Sport), mais la crise aura raison des ambitions de la marque. En 1995 environ 95 exemplaires de l'EB 110 GT et 39 modèles EB 110 Super Sport auront été assemblés, dont les prototypes et les deux voitures de course officielles. Après quatre ans d'efforts, la marque tricolore se remet sur pause. Il faudra attendre la fin des années 90 pour la voir renaître une nouvelle fois, et connaître le succès que l'on sait avec les modèles Veyron, puis Chiron.

Aujourd'hui les modèles Bugatti EB110 dont le prix de vente évoluait à leur sortie, entre 450 millions de lires pour un modèle GT, et 550 millions de lires pour un modèle SS, se vendent pour des montants astronomiques. A Monterey en août dernier, un exemplaire de la Bugatti EB110 SS de 1994 affichant moins de 10 000 km parcourus, a ainsi été vendu aux enchères par RM Sotheby's au prix de 2 755 000 $.

Crédit photos : Bugatti

Vos réactions doivent respecter nos CGU.